AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I hope I don't hurting you anymore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: I hope I don't hurting you anymore   Mer 13 Oct - 8:26

Une nouvelle journée commençait. La routine s’était installée depuis la reprise des cours. Je pensais qu’en retournant à l’université, j’arriverais à suffisamment m’occuper l’esprit pour ne plus trop penser à l’accident que j’avais eut, il y a peine deux mois. Et au début, ça avait un peu fonctionné, parce que la rentrée avait été assez intensive. Mais maintenant que j’avais repris mes repères et que je m’organisait pour les devoirs et le reste, j’avais à nouveau du temps libre pour me torturer l’esprit.

Plutôt pitoyable dans mon genre. Mais je n’arrêtais pas de penser au fait que j’avais failli tuer quelqu’un. J’imagine sans cesse ce qui serait arrivé alors. J’aurais détruit la vie de quelqu’un et de sa famille. Alors que moi, je m’en étais sortie avec une simple bosse au front. Tout ça, parce que j’avais regarder qui m’appelait.

Depuis ce jour, je n’étais pas repassé derrière un volant. Je ne me déplaçais plus qu’en métro et éventuellement, Dylan me conduisait. D’ailleurs, le pauvre, je le plains. Ces derniers temps je n’avais pas été d’une très bonne compagnie. J’avais carrément été une petite amie horrible. Mais je n’arrivais plus à avancer.

Cependant, étant consciente du bordel que je mettais dans mon couple, j’avais décidé de me reprendre et de proposer à Dylan une sortie, rien que tous les deux. Nous devions nous retrouver à Central Park. Lieu symbolique de notre couple. J’espérais ne pas tout faire planter comme j’en avais l’habitude en ce moment.

C’est avec cet état d’esprit que je quitta mon appart et que je rejoignis Central Park. Je m’assis sur un banc attendant que Dylan me retrouve.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Lun 18 Oct - 8:51

En ce moment, Dylan était partagé entre plusieurs sentiments. Il vivait surtout dans des atmosphères très différentes les unes des autres. Depuis l'accident de Kelsey, à chaque fois qu'il se trouvait avec elle, il y avait comme un vide, un manque de quelque chose. La jeune femme avait changée. Elle ne souriait plus. Elle était dans ses pensées bien trop souvent, et Dylan s'était vite lassé de devoir insister pour la faire parler. Il était convaincu qu'extraire le mal être par des mots était le meilleur remède pour des périodes comme elle était en train de vivre. Seulement, elle ne parlait pas et c'était bien ça le problème. Il n'y avait pas moyen de lui faire dire quoi que ce soit sur ce qui s'était passé..sur ce qu'elle ressentait. Et peu à peu, Donaldson en était venu à se demander si leur relation redeviendrait celle qu'elle avait été avant cet accident.

Entre temps, Dylan avait fait la connaissance de Juliet. Jolie jeune femme pleine d'entrain avec qui il s'était lié d'amitié et qui le faisait sourire même lorsque l'envie n'y était pas. Tout était simple avec elle, il n'y avait pas de prises de tête, pas de complexes, rien qui pouvait tenir le jeune homme à l'écart et rien qui pouvait faire surgir un nombre impensable de questions. Les moment passés à ses cotés étaient légers, tellement que Dylan avait le sentiment que rien ne pouvait l'atteindre et qu'il pouvait se consacrer entièrement à lui et à ce qu'il aimait faire. Autant de choses qui faisaient que ces derniers temps, et peut être de façon égoiste, il avait passé plus de temps avec Juliet qu'avec Kelsey. Seul dans sa chambre d'étudiant, il en était même venu à se demander comment tout ça finirait. Son histoire avec Kelsey était-elle condamner ? Il ne le pensait pas.. puisqu'il avait toujours de très fort sentiments pour elle et parce qu'il voudrait vivement que Kelsey se rende compte qu'il était là, et qu'il était là pour elle si elle en avait besoin. Il ne fallait pas qu'elle le laisse de coté malgré les difficultés qu'elle traversait..

Mademoiselle Peterson l'avait appelé un soir pour convenir d'un rendez vous à Central Park dés le lendemain. Dylan avait hoché la tête et avait accepté, ne sachant pas très bien s'il devait se montrer enthousiaste ou non. Car c'était toujours bon de voir Kelsey, mais il ne savait jamais si c'était le jour où elle se sentirait mieux..Ils devaient se rejoindre à 13h dans ce lieu très fréquenté de New York, qui représentait un peu leur histoire. Peut être que ce serait l'occasion de revenir sur certaines choses...

Le lendemain à 13h00, Dylan était encore sur son ordinateur, dans sa chambre, l'oreille collée au téléphone. Il était en train de rédiger un devoir de droit mais il était surtout en grand conversation avec Juliet. Il rigolait depuis une bonne heure avec elle, oubliant de ce fait son rendez vous avec Kelsey. C'est quand il regarda l'heure sur son téléphone et qu'il posa les yeux sur son fond d'écran - une photo de Kelsey et lui - qu'il se souvint. Immédiatement, il s'excusa auprès de Juliet, raccrocha son téléphone et sortit en attrapant son blouson. Quand il arriva à Central Park, il avait presque 20 minutes de retard et plusieurs appel non prit étaient affichés sur son téléphone. Il retrouva Kelsey..

DYLAN - Hey ! Il lui donna un bref baiser et continua.. Pardonnes moi pour ce retard Kels' ! Je bossais un devoir...j'ai pas vraiment vu l'heure passer.

C'était en parti vrai. Cependant, Dylan se garda bien de lui parler de son long coup de fil avec Juliet. La principale raison de son retard certainement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Mer 20 Oct - 6:46

Tout en attendant Dylan, je repensais à ma conversation avec Julian. A ce qu’il m’avait dit. Je devais me reprendre et trouver un moyen de garder Dylan avant qu’il ne décide de partir. Pour des raisons qui seraient très justifiées soit dit en passant. Je savais ce que Dylan voulait, il voulait que je lui parle. Mais pour une raison qui m’est encore inconnue, je bloquais.

J’en avais aussi discuté avec les filles. Sam et June. Car désormais je vivais en collocation avec elles. Alors on ressassaient pas mal à propos de se sujet. Elles essayaient elles aussi de m’aider. Mais apparemment rien n’y faisait. Je restais persuader que seul Dylan pouvait jouer le rôle de déclic. Mais je ne voulais pas qu’ensuite il soit trop tard. Une chose est sur, ce n’était pas en restant passive que j’allais arranger les choses. C’était à moi de me bouger. Mais je voyais ça comme quelque chose de surhumain à faire, comme si c’était presque impossible. Parce que j’avais l’impression d’avoir quasiment tout perdu, le jour de l’accident. Comme si ce jour avait marqué une cassure dans ma petite vie tranquille. Peut être fallait-il que j’ai un autre accident, où cette fois-ci je serais la victime, pour que je puisse prendre réellement compte de la chance que j’avais d’être encore en vie suite au premier accident. Un peu comme dans certain film, où une chose se produit et qu’elles doit se reproduire en sens inverse pour retourné à la normalité. Et comme me l’avait si bien fait remarqué Julian, la victime que j’avais faite, se portait bien à présent. En somme je me torturais l’esprit pour rien.

Je regarda ma montre, 13h était passé depuis dix minutes déjà. J’appela Dylan, mais ça sonnait occupé. J’en déduisit qu’il devait être en ligne avec quelqu’un d’autre. J’essaya de ne pas penser au fait, que peu être, il avait changé d’avis et décidé de ne plus venir. Je tenta un nouvel appel quelques minutes plus tard mais ça sonnait toujours occupé. J’hésitait à laisser un message sur sa boite vocale. Je ne voulais pas paraître embêtante dès le début, alors qu’on ne s’était même pas encore retrouvé. J’attendis quelques minutes et passa un nouvel appel, je laissa sonné, juste pour entendre sa voix sur la messagerie. Comme ça, même s’il ne venait pas, je l’aurait au moins « entendu ».

C’est ainsi que je me rendis compte que non seulement sa voix me manquait, mais qu’il n’y avait pas que ça. Non, son odeur me manquait, ses bras m’entourant me manquait, ses caresses me manquaient, il me manquait. Tout simplement. J’avais vraiment l’impression de ne pas l’avoir vu depuis des siècles.

« Hey ! Il me donna un bref baiser et continua.. Pardonnes moi pour ce retard Kels' ! Je bossais un devoir...j'ai pas vraiment vu l'heure passer. »

Il semblait plutôt enthousiasme mais son baiser étant bref, j’en conclut qu’il n’avait peut être pas envie d’être là avec moi. En plus il avait été en retard soit disant à cause d'un devoir. Je ne doutais pas de lui mais...

    - Salut ! Dis-je un peu faiblement, mais je me força à sourire malgré les idées qui me trottaient dans la tête. Ah bon… et c’est un devoir qui te rends aussi heureux ou il y a autre chose ?


Je ne voulais pas qu’on se dispute maintenant. Il venait juste d’arriver. Mais c’était bien la première fois qu’il était en retard à cause d’un devoir. D’ailleurs, il était rarement en retard. Peut être qu’il avait eut son père au téléphone et qu’il avait eut, pour une fois une conversation plus positive que d’habitude.

Je me sentais un peu mal à l’aise. Comme dans les débuts où on sortait ensemble. Je lui prit la main puis la lâcha. J’avais juste envie qu’il me prenne dans ses bras. Mais peut-être était-ce trop tôt vu ce que je lui avait fait endurer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 24 Oct - 2:10

Voilà qui pouvait amener Kelsey à se poser des questions. Etait-ce là un simple retard involontaire de la part de Dylan ? Bien sûr qu'il était involontaire, mais ça ne lui ressemblait pas du tout. D'ordinaire, il se dépêchait d'aller retrouver sa petite amie, il courrait presque pour passer un moment avec elle, ne serait-ce que quelques minutes. Or, ce jour là, il n'avait pas du tout été ponctuel et a vrai dire il s'en étonnait lui même. C'était certainement là la preuve que quelque chose avait changé. On ne pouvait pas dire que Dylan n'était pas enthousiaste de voir Kelsey, il l'était véritablement. Cependant, si ce rendez vous ressemblait à tous ceux qu'ils avaient eu ces dernières semaines, il savait déjà ce que ça allait donner. Ils se promèneraient, main dans la main, sans vraiment savoir quoi se dire. Leur conversations seraient des banalités fulgurantes comparés à celles qu'ils devaient avoir s'ils ne se voilaient pas la face. Kelsey ne se sentait pas bien et il le savait. La seule chose qu'il pouvait faire, c'était l'écouter si elle voulait parler. Mais rien ne sortait de la bouche de la miss. Rien qui pouvait la faire avancer, et de ce fait, leur couple stagnait et Dylan sombrait petit à petit dans une solitude déguisée.

Donaldson s'excusa auprès de Kelsey de l'avoir fait attendre. C'était sincère, tout ce qui se passait entre eux ne l'enchantait pas. Et ce demi mensonge qu'il lui lança ne l'enchantait pas non plus. Il bossait effectivement un devoir avant de venir, mais celui ci était affiché sur son ordinateur tandis que lui, était resté collé au téléphone. C'était ce coup de fil plus qu'autre chose qui l'avait mit en retard mais il se garda bien de lui dire. Dylan ne voulait pas perturber Kelsey plus qu'elle ne l'était ces temps ci et lui parler de Juliet serait la dernière des choses à faire, même s'il ne se passait rien entre eux.

KELSEY - Ah bon… et c’est un devoir qui te rends aussi heureux ou il y a autre chose ?
Dylan esquissa un sourire assez gêné et il baissa la tête pour ne pas rencontrer le regard de la jeune femme. Là encore, devait-il lui mentir ? Ce qu'il détestait ça ! Quand il redressa la tête il jugea bon de lui dire une part de vérité.
DYLAN - J'suis content de te voir..

Dylan sentit bien ce malaise, cette petite tension qui avait prit place depuis un moment déjà dans leur couple. ca ne lui plaisait pas. Et ca ressemblait bien trop à l'atmosphère qui régnait entre Dolce et lui même, alors qu'ils étaient prêt de se quitter.. Il espérait que ça s'arrangerait avant d'en arriver à se poser des questions plus importantes. Pour l'heure, Kelsey lui lâcha la main, et il se demanda si elle hésitait à lui montrer son affection.. il en aurait pourtant bien besoin. Car on ne pouvait pas dire qu'ils s'étaient montrés beaucoup d'amour ces derniers temps. Le jeune homme décida donc de faire un premier pas. Il lui reprit la main, croise ses doigts avec les siens et vint déposer un baiser dessus avant de lui sourire. Et puis, ils se mirent à marcher un peu dans ce lieu qu'ils connaissaient bien. Dylan avançait d'un pas nonchalant et regardait autour de lui alors qu'un silence s'était installé et qu'il ne trouva qu'un seul sujet de conversation... Il la regarda..

DYLAN - Tu as des nouvelles de Sam ?

Une manière de parler..pour parler. Durant leur voyage, il avait bien sympathisé avec Samantha Baker mais depuis, il n'avait plus eu tellement de nouvelle d'elle.. ou des autres d'ailleurs. Dylan n'avait pas été d'humeur à s'amuser. Et autant dire qu'il n'avait pas cherché à voir ses amis pour aller faire la fête.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 24 Oct - 3:09

Dylan baissa la tête comme pour éviter ma question. Ce que je trouva bizarre. Il arrivait en retard, son portable sonnait occupé quand j’avais voulu l’appeler et maintenant il semblait hésiter à répondre à une question simple. Mes doutes se renforçaient sans que je puisse y faire grand-chose. Enfin, Dylan releva la tête et répondit quelque chose qui me surprit un peu mais surtout qui me redonna le sourire.

« J'suis content de te voir.. »

Ces quelques mots résonnèrent dans ma tête. Je ne savais pas trop quoi penser de la situation. Mais j’espérais vraiment qu’il était sincère. Je ne pouvais pas le perdre pour des raisons aussi stupides. Comme pour me conforter dans sa dernière réplique, il prit la main que j’avais lâchée quelque minutes auparavant. Il déposa un baiser dessus et me sourit. Puis on se mit à marcher.

A cet instant, on aurait pu dire qu’en apparence, tout était normal. On marchait main dans la main comme on avait pour habitude de faire. Seulement à l’intérieur, les choses étaient autres. A cause de ça, un nouveau silence s’installa entre nous. J’aurais voulu le briser mais je ne savais pas comment. Et puis, Dylan se lança:

« Tu as des nouvelles de Sam ? »

Bon c’était une entrée en matière comme les autres. Mais au moins, il avait briser se silence qui devenait pesant comme à chaque fois.

    - Elle va bien. On ne se voit pas tellement en ce moment, malgré le fait qu’on habite ensemble maintenant. Mais avec les cours qui ont repris, c’est assez speed.


On se voyait principalement le soir. Et encore elle sortait souvent voir Gabriel. Apparemment, ça avait l’air d’aller pour elle. Tant mieux, ça en faisait au moins une. Mais je n’allais pas dire ça à Dylan. Enfin, cette réponse donnée, le silence s’installa de nouveau. Je devais me lancer. Car sinon, il se dirait surement que je l’avais appelé pour rien. Et il aurait raison. Je repensais encore à ma discussion avec Jullian.

Je m’arrêta, forçant Dylan à s’arrêter aussi. Il m’interrogea du regard. J’avais juste envie de le prendre dans mes bras et de l’embrasser, comme si ça pouvait suffire à tout arranger. Hélas non. Mais comme je ne savais pas vraiment comment la discussion tournerait, je décida de le prendre dans mes bras quand même. Je le serra contre moi et respira son odeur. Puis je me posta face à lui.

    - Je ne sais pas trop par où commencer… peut être par des excuses pour mon comportement des derniers jours, voir dernières semaines. Je sens bien qu’on s’éloigne… et je ne veux pas que ça continu. Je ne savais vraiment pas comment aborder le sujet. J’avais tellement peur de passer pour une idiote. Pour quelqu’un de trop fragile qui se ferme au moindre obstacle. J’inspira un bon coup, je devais lui dire que j’avais vu Julian. Et je sais que c’est ma faute, que je dois te parler. J’en est vraiment prit conscience quand j’ai parlé avec Julian… Je baissa les yeux et attendit un peu, je ne savais pas comment il le prendrais. Mais je ne voulais rien lui cacher. Enfin peu importe… je veux que tu saches que, j’aimerais te parler mais je n’y arrive pas, je veux pas te saouler avec ce que je pense parce que je trouve ça ridicule…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 24 Oct - 5:27

C'est vrai que parler de Samantha n'était vraiment pas la conversation la plus préssée qui soit, ni la plus importante. dylan savait bien que s'il était arrivé quelque chose à Sam, il l'aurait su. Mais il ne savait pas trop quoi dire pour briser ce silence qui s'était installé entre Kelsey et lui. Des silences, il y en avait eu tellement depuis l'accident qu'il ne les supportait plus. Dylan n'était pas d'un naturel bavard, mais il préférait se faire violence afin qu'il y ai le moins de malaise possible. En y repensant..c'était étrange. Il n'aurait jamais cru pouvoir vivre cette atmosphère de tension avec Kelsey. Il y avait toujours eu beaucoup de communication entre eux. Ils se disaient les choses honnêtement et ils étaient très unis. Mais tout changeait à ce qu'il semblait, et ça ne plaisait pas à Donaldson. Il n'avait plus à ses cotés la Kelsey qu'il avait toujours connu. Souriante, chaleureuse, toujours prête à montrer ses sentiments par des regards et des gestes doux qu'il aimait particulièrement..

Kelsey lui répondit donc que ça allait pour Samantha. Elle lui avait déjà dit que toutes les deux habitaient ensemble désormais, ce n'était pas une surprise. Mais voilà...Dylan ne trouvait rien à lui répondre. Et il ne trouva pas d'autre sujet qui puisse creer une suite de discussion non plus. Il continuait donc de marcher lentement, main dans la main avec la jeune femme quand celle ci s'arrêta. Du regard, il l'interrogea. Est ce qu'elle allait lui annoncer quelque chose ? Est ce qu'elle allait enfin briser la glace ? Kelsey se serra contre lui et le prit dans ses bras. Un geste assez surprenant quand on savait qu'ils ne s'étaient plus rapprochés ainsi depuis un bon moment. Dylan se laissa envahir par l'instant, pas la chaleur du corps de Kelsey, par son parfum qui le captura quand il baissa la tête et que ses lèvres allèrent toucher la peau de sa nuque. C'est là qu'il réalisa qu'elle lui manquait énormément...et que cette étreinte était le souffle d'air frais dont il avait besoin. Ses yeux se figèrent ensuite sur elle dans l'attente d'un mot, d'une phrase.. de quelque chose qui aille dans la continuité de son geste.. Il priait secrètement pour qu'elle ne reste pas muette.

KELSEY - Je ne sais pas trop par où commencer… peut être par des excuses pour mon comportement des derniers jours, voir dernières semaines. Je sens bien qu’on s’éloigne… et je ne veux pas que ça continu. Enfin une vraie conversation. Kelsey avait-elle prit conscience de ce qui se passait ? Il resta silencieux, ce qui signifiait qu'il approuvait et qu'il la laissait poursuivre. Il ne voulait pas d'excuses non.. il voulait juste qu'elle montre son envie de se relever. - Et je sais que c’est ma faute, que je dois te parler. J’en est vraiment prit conscience quand j’ai parlé avec Julian… Julian.. A ce moment, Dylan dévia le regard péniblement. Il ne voulait rien savoir de ce que tous les deux s'étaient dit, que ce soit en sa faveur ou non..
DYLAN - Julian.. Se répéta t-il en hochant instinctivement la tête. Il reporta ensuite son regard vert sur Kelsey.
KELSEY - Enfin peu importe… je veux que tu saches que, j’aimerais te parler mais je n’y arrive pas, je veux pas te saouler avec ce que je pense parce que je trouve ça ridicule…

Dylan continuait de la regarder et il réalisait qu'il s'agissait là d'une prise de conscience. Autant pour elle que pour lui, puisqu'il ne pensait pas qu'elle trouverait ses états d'âmes ridicules. Et puis, ils s'étaient toujours tout dit, pourquoi cela changerait-il maintenant, alors que Kelsey en avait le plus besoin ? Le jeune homme posa ses deux mains sur ses bras..

DYLAN - Ce qui t'es arrivé n'est pas ridicule Kelsey ! Et je sais que tu n'arrêtes pas d'y penser. Tu es absente..toujours pensive..et moi je suis sensé être là pour toi.. Dis moi à quoi je sers si tu ne te confies pas à moi ? Il avait froncé les sourcils mais parlait de manière posé et calme. Il ne s'agissait pas d'envenimer les choses, juste d'essayer de les comprendre et de les régler. Cependant, il repensait à Julian. Oui.. a quoi il servait si elle allait se confier à d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 24 Oct - 6:07

Lorsque j’avais parler de Julian, Dylan avait détourné le regard. Je ne voulais pas le blesser mais je ne voulais pas lui cacher ça. Sachant mon passé avec Julian, je préférais qu’il soit au courant. Er nous n’avions fait que discuter.

« Ce qui t'es arrivé n'est pas ridicule Kelsey ! Et je sais que tu n'arrêtes pas d'y penser. Tu es absente..toujours pensive..et moi je suis sensé être là pour toi.. Dis moi à quoi je sers si tu ne te confies pas à moi ?  »

    - Je sais que ce n’est pas ridicule mais comment je me sens, je trouve que si. Enfin je me pose plein de question. Et parfois je me demande si je m’en pose pas trop… Si j’accorde pas un peu trop d’importance à tout ça.


Je ne pouvais pas m’arrêter là, étant donné que j’avais commencé. Mais ce n’était pas facile. Et j’aurais voulu faire comprendre à Dylan que même si je ne parle pas, rien que d’être en sa présence, ça m’aidait déjà beaucoup.

    - Ta présence me suffit…


Comment continuer, je ne savais pas. Mais j’avais bien vu que même s’il paraissait calme, le fait que je lui parle de Julian l’avait contrarié. Alors je décida d’abord d’éclaircir se point.

    - Pour Julian, on a fait que parler mais on a pas parler de toi et moi. Pas de l’accident. Si je n’y arrive pas avec toi, je vois pas comment je pourrais en parler à quelqu’un d’autre. Mais je dois quand même dire que c’est grâce à cette conversation que je t’est appelé aujourd’hui.


Je baissa le regard. Attendant une réaction de sa part. Espérant qu’elle ne soit pas trop négative. Mais pour l’heure, ça me laissait un peu de temps pour réfléchir à la suite. Réfléchir à quoi. Il n’y avait pas vraiment 1000 solutions au problème.

Nous nous étions arrêté, non loin d’un banc. Je décida de m’y installer. Ressasser tout ça encore une fois me mettais mal à l’aise. J’espérais que cette fois-ci serait la dernière et qu’après avoir pu parler à Dylan, je pourrais essayer de passer à autre chose. Avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Mer 27 Oct - 8:10

KELSEY - Je sais que ce n’est pas ridicule mais comment je me sens, je trouve que si. Enfin je me pose plein de question. Et parfois je me demande si je m’en pose pas trop… Si j’accorde pas un peu trop d’importance à tout ça.

Dylan regardait la jeune femme et il comprenait ce qu'elle essayait de lui dire. Elle ne voulait pas qu'il voit combien cet incident l'avait touché, d'une certaine manière, elle ne voulait pas se montrer faible à ses yeux. Car admettre que ça l'avait perturbé, c'était admettre qu'elle y avait été vulnérable. Le soucis, c'était qu'en cachant ses états d'âme, elle se braquait et rompait tout lien entre elle et lui. Dylan préférait largement qu'elle se dévoile plutôt qu'elle reste avec ça en elle. Parler faisait toujours du bien. Même si elle devait en parler tous les jours. Après tout, comme il le lui faisait remarquer, il n'était pas avec elle que pour les bons moments. Il était là pour partager aussi tout le reste.

DYLAN - Justement.. en parler te libèrera peut être. Tu te sentira sans doute plus légère après..

Et même si sa présence lui suffisait, Dylan ne pourrait pas la regarder se morfondre, et voir que leur relation en prenait un coup à cause du manque de communication. Il pouvait certes la réconforter puisqu'il connaissait le problème. Il pouvait la prendre dans ses bras, la tenir contre lui, lui changer les idées, mais si elle n'y mettait pas du sien, rien ne fonctionnerait, et ils partaient à la dérive..

Quand elle lui reparla de Julian, Dylan baissa les yeux et prit les deux mains de Kelsey dans les siennes. Il savait bien que tous les deux avaient eu une relation, et il n'était pas à l'aise quand il s'agissait d'en parler. Il n'y avait plus rien entre eux, il en était bien conscient. Mais rien que de savoir qu'elle se confiait à lui, ça mettait un peu les nerfs de Dylan à vif.

KELSEY - Pour Julian, on a fait que parler mais on a pas parler de toi et moi. Pas de l’accident. Si je n’y arrive pas avec toi, je vois pas comment je pourrais en parler à quelqu’un d’autre. Mais je dois quand même dire que c’est grâce à cette conversation que je t’est appelé aujourd’hui.


Il hocha doucement de la tête et resta un moment silencieux jusqu'à ce que Kelsey aille s'installer sur un bac tout près. Ses mains glissèrent des siennes et il l'accompagna peu après, mais il resta debout. Elle venait de lui avouer que sans Julian, elle n'aurait jamais eu cette conversation avec lui. Ce n'était pas très encourageant et ça voulait bien dire qu'il y avait un blocage quelque part. Sauf que Dylan n'était pas celui qui parvenait à débloquer la situation..

DYLAN - Il a au moins réussi où j'ai échoué..

Oui Dylan n'arrivait pas à faire parler Kelsey en ce qui concernait l'accident. Mais il ne parvenait pas non plus à briser le mur qui s'était dréssé entre eux depuis lors. A croire que Julian réussissait mieux que lui dans ses propre problèmes. A ce moment, le portable de Dylan sonna pour lui indiquer qu'il venait de recevoir un message. Il sortit son téléphone de sa poche et constata qu'il affichait le prénom de Juliet. Il lu le message dans sa tête.. c'était un message amical et plutôt délirant, du Juliet tout craché, mais cependant, le visage de Donaldson ne bougea pas d'un poil.. Il rangea son téléphone et s'adressa de nouveau à Kelsey rapidement..

DYLAN - Ecoutes Kelsey.. J'sais bien que c'est pas facile pour toi. Mais j'ai vraiment besoin de sentir que mes efforts pour essayer de te réconforter payent, tu comprends ? Ces derniers temps.. j'ai eu l'impression que j'pouvais rien faire pour toi. Et c'est assez frustrant.. J'veux juste que tu te sentes mieux..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Jeu 28 Oct - 1:05

« Justement.. en parler te libèrera peut être. Tu te sentira sans doute plus légère après.. »

En disant cela, Dylan voulait me rassurer. Me faire comprendre que je n’avais pas à avoir honte de tout ça. Mais je ne voulais pas admettre que j’avais un problème. Alors que c’était ridicule. J’avais toujours tout dit à Dylan. Je ne lui avait jamais rien caché, à chaque fois que j’allais mal, je lui disait, comme à chaque fois que quelque chose de bien arrivait. Mais parler était parfois plus facile à dire qu’à faire.

Je savais bien qu’à un moment ou à autre, les choses tourneraient mal, si je ne me reprenait pas. D’ailleurs Dylan avait su faire preuve d’une grande patience. Et je doutais fort qu’il tiendrait encore longtemps.

« Il a au moins réussi où j'ai échoué.. »

Entendre cette simple phrase me serra la cœur. Car il n’y était pour rien. C’est moi qui avait un problème. Et il n’avait échoué nulle part. J’avais bien vu comment il avait détourné le regard, lorsque je lui avait parlé de Julian. Mais, je ne voulait pas le blesser. Je voulais juste qu’il soit au courant. Il n’y avait rien de mal à ce que je parler avec lui. Et comme je l’avais précisé, on avait plus parler de Dylan et moi. Pas de l’accident.

    - Tu n’as échoué nulle part ! Ce n’est pas ta faute si je bloque. Et Julian n’a fait que m’ouvrir les yeux sur le fait que je risquait de te perdre si je continuais à rester muette.


Je ne voulait vraiment pas qu’il se sente coupable de quoique soit. Il avait toujours été là pour moi. Il avait toujours pensé pour deux. Et moi je n’avais que penser à moi. Et c’était difficile de dire ça à la personne que vous aimé.

Dylan reçut un message, qu’il prit le temps de lire. Je baissa les yeux. J’étais moins intéressante qu’un message. Néanmoins, Dylan rangea son téléphone et débita un flot de parole rapide.

« Ecoutes Kelsey.. J'sais bien que c'est pas facile pour toi. Mais j'ai vraiment besoin de sentir que mes efforts pour essayer de te réconforter payent, tu comprends ? Bien sur que je comprenais, c’était normal après tout. Il se donnait tant de mal pour m’aider. Je ne pouvais pas continuer à nous faire couler. Ces derniers temps.. j'ai eu l'impression que j'pouvais rien faire pour toi. Et c'est assez frustrant.. J'veux juste que tu te sentes mieux.. »

    - Je sais…


Je ne savais pas quoi dire d’autre. Je me sentais impuissante face à la situation alors qu’en réalité j’étais la seule à pouvoir la débloquer.

    - Je suis désolé… Tout est de ma faute ! Et je sais que ce n’est pas en disant cela que je vais faire avancer les choses. Mais soit sûr d’une chose, c’est que ta présence m’aide beaucoup et que tu n’est pas le seul à te sentir frustré. J’ai l’impression d’être coincé dans une impasse et que jamais je ne trouverai d’issue…


Je resta silencieuse un moment. Je cherchait mes mots. Je voulais vraiment lui parler. Pour que cette situation s’arrête, maintenant. Je voulais que tout redevienne comme avant. Je venais même à regretter le temps ou on se cachait de Dolce. Car même si ça avait été une épreuve de lui avouer notre relation, ce qu’on vivait en ce moment était cent fois pire.

    - J’ai un problème, ok c’est dit… Je sentais les larmes me monter aux yeux. Et j’ai besoin d’aide… Je reprit mon souffle car à cet instant j’avais l’impression de manquer d’air. Et je ne veux pas te perdre à cause de ça…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Sam 30 Oct - 11:08

KELSEY - Tu n’as échoué nulle part ! Ce n’est pas ta faute si je bloque. Et Julian n’a fait que m’ouvrir les yeux sur le fait que je risquait de te perdre si je continuais à rester muette.

Dylan regarda la jeune femme en essayant de ne pas s'imaginer cette conversation qu'elle avait eu avec Julian, même si celle ci avait été en sa faveur. Eux deux, ils n'avaient pas eu de conversation qui aurait pu les faire avancer depuis un bon moment. Et si Kelsey avait voulu se confier à quelqu'un, autre que lui, il aurait largement préféré que ce soit une amie. Samantha.. ou même Dolce si elle voulait bien passer au dessus de ce qui les avait toucher. Julian lui avait ainsi "ouvert les yeux" comme elle disait. C'était bien la preuve qu'elle avait trouver du réconfort ailleurs, et qu'elle n'en avait pas encore trouver auprès de lui... Par la suite, Dylan avoua à Kelsey la frustration qu'il ressentait de ne pas pouvoir lui venir en aide. Il se sentait inutile alors qu'il était près d'elle, et qu'il avait tout tenter pour qu'elle se sente un peu mieux. Rien n'y avait fait, et c'était pour cette raison que dernièrement, ils n'étaient plus ce couple unit qu'ils avaient toujours été. Le mal-être de Kelsey et la lassitude de Dylan les avaient éloignés l'un de l'autre.

KELSEY - Je suis désolé… Tout est de ma faute ! Et je sais que ce n’est pas en disant cela que je vais faire avancer les choses. Mais soit sûr d’une chose, c’est que ta présence m’aide beaucoup et que tu n’est pas le seul à te sentir frustré. J’ai l’impression d’être coincé dans une impasse et que jamais je ne trouverai d’issue…

Donaldson hocha négativement la tête. C'était tout ce qu'il ne voulait pas.. qu'elle rejette toute la faute sur elle. Il savait bien que ce n'était pas de son plein gré qu'elle n'arrivait pas à aller de l'avant. Elle bloquait quelque part et bien qu'il ne parvienne pas à la libérer de ses tourments, il ne voulait pas qu'elle se sente coupable. Ca ne ferait que l'enfoncer encore plus alors que justement, elle avait besoin de voir la lumière, au bout du tunnel..

DYLAN - Je n'ai pas dis que c'était de ta faute.. Mais la jeune femme enchaina sans qu'il n'ai eu le temps de trouver les mots pour lui expliquer ce qu'il ressentait. Il la regardait, toujour debout face à elle..
KELSEY - - J’ai un problème, ok c’est dit… Et j’ai besoin d’aide… Et je ne veux pas te perdre à cause de ça…

Il remarqua bien vite l'émotion l'envahir. C'était bien la première fois depuis l'accident qu'elle en parlait avec autant de sincérité dans la voix et dans les yeux. Il n'allait pas la contredire. Elle avait effectivement besoin d'aide, elle devait faire cette démarche pour extérioriser toutes les mauvaises pensées qu'elle avait dans la tête, et encore une fois, Dylan répondrait présent si elle avait besoin de lui.. Il resta silencieux, digérant ces quelques phrases qui étaient arrivées tard, mais qui lui montrait combien Kelsey avait été touchée par ce qu'elle avait vêcue et a quel point elle se sentait mal pour tout. Il s'assit à coté d'elle et lui tourna délicatement le visage vers lui en insistant sur le regard qu'ils échangèrent.

DYLAN - Ne crois pas que j'vais te laisser. Ne l'crois pas. Je serai toujours là pour toi. Peu importe ce qui arrivera.
Sa main caressa doucement sa joue et la seule chose qu'il voulait c'était qu'aucune larme ne vienne se frayer un chemin sur celle ci. Si tu n'arrives pas à me parler, peut être que t'arrivera à le faire devant quelqu'un d'autre.. un professionnel de ce genre de situation. Kelsey je n'suis pas en train de te dire que tu es folle alliée, j'veux seulement que tu redevienne la fille souriante et pleine de vie que j'ai toujours connu.. Il lui prit cette fois les mains dans les siennes et continua. C'était le moment de lui livrer ce qu'il avait sur le coeur. Tu considère ma présence comme une source d'apaisement...mais toi et moi on a bien vu que ce n'était pas suffisant..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 31 Oct - 2:17

« Je n'ai pas dis que c'était de ta faute.. »

    - Je sais… c’est moi qui le dis…


A présent, je me sentais un peu mieux d’avoir parler avec Dylan. Mais d’un autre côté je sentais que la situation n’avait pas pour autant évoluée. Les choses avaient l’air d’en rester au même point. En même temps, on ne réglerais pas nos problèmes en une conversation. Il en faudrait plus que ça. Mais j’avais réussie à dire l’essentiel, du moins je le pensais.

Dylan fini par s’installer à mes côtés. Me tournant le visage, il planta ses yeux dans les miens. Cela faisait longtemps qu’on ne s’étaient pas regardé comme ça. Mais pour l’heure je le sentais mal. Ce n’était pas les mêmes regards que d’habitude. Je me préparais à ce qu’il pourrait bien me dire.

« Ne crois pas que j'vais te laisser. Ne l'crois pas. Je serai toujours là pour toi. Peu importe ce qui arrivera. »

Ces quelques mots eut pour effet de faire partir les larmes, que je tentait tant de retenir. C’était trop d’un coup. J’avais l’impression d’être dans un mauvais film dramatique. C’était surtout le « peu importe ce qui arrivera » qui me faisait peur. Je me demandais bien ce qu’il voulait dire derrière ça.

« Si tu n'arrives pas à me parler, peut être que t'arrivera à le faire devant quelqu'un d'autre.. un professionnel de ce genre de situation. Kelsey je n'suis pas en train de te dire que tu es folle alliée, j'veux seulement que tu redevienne la fille souriante et pleine de vie que j'ai toujours connu..  »

Et là c’était le moment du film où le petit ami conseillait à la fille d’aller consulter. C’était une idée certes, mais je la désapprouvait. Je savais très bien qu’il disait cela pour m’aider et qu’il ne me croyait pas folle. Mais je ne me voyais pas parler à un inconnu comme ça, de ma vie et du reste. Parce que bien sur, on ne parlerais pas que de l’accident. On parlerait aussi de mon enfance, de mes parents, de mes amies, de ma vie entière alors qu’il n’y avait seulement qu’une petite part qui m’empêchait réellement d’avancer.

    - Non ! C’est hors de question ! Je n’irais pas consulter…


Dylan prit mes mains dans les siennes et sembla hésiter à continuer. Ou plutôt on aurait dit qu’il avait du mal à dire la suite. Mais malheureusement, il l’a dit.

« Tu considère ma présence comme une source d'apaisement...mais toi et moi on a bien vu que ce n'était pas suffisant.. »

C’est-à-dire ?! Est-ce que j’avais vraiment entendu ce qu’il disait. Les craintes que j’avaient eut en l’attendant tout à l’heure, me revinrent en pleine face. J’avais peur de pas vraiment comprendre.

    - Je ne suis pas sûr de bien te suivre. Insinuerais-tu qu’on devrait se séparer ? Non parce que je te trouve bizarre ! Tu arrive en retard et avec une excuse bidon. Ensuite tu lis tes messages comme si de rien n’était alors que j’essaye d’avoir une conversation sérieuse avec toi ! Je commence à comprendre le « peu importe ce qui arrivera »


Je retira mes mains des siennes et détourna la tête. J’essuya mes joues devenu mouillées par mes larmes. J’espérais avoir mal compris ce qu’il avait voulu dire. Car ce n’était vraiment pas le moment que quelque chose comme ça arrive. J’avais besoin de lui… Peut être qu’il avait simplement voulu dire qu’il souhaitait que je m’ouvre plus. Et s’il s’agissait de ça, je ne serais pas plus avancée car je ne savais plus comment lui dire se que je ressentais. J’estimais avoir fait un effort aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 31 Oct - 8:04

Si Kelsey considérait qu'elle n'avancerait pas sans parler de ce qu'il lui était arrivé, et qu'elle ne parvenait pas à le faire, c'était qu'il lui fallait l'aide de quelqu'un de qualifier, quelqu'un qui pouvait lui tirer les mots de la bouche, sans même qu'elle ne s'en rende compte, et surtout quelqu'un qui l'aiderait à aller mieux, à se vider de toutes pensées maussades. Mais quand Dylan prit les devants et lui proposa de consulter, elle fut directe. Elle ne voulait pas. A son avis, c'était la meilleure des choses à faire, mais il ne forcerait pas Kelsey. Si elle refusait c'était qu'elle se sentait capable de remonter la pente seule. Du moins il éspérait que son refus catégorique cachait une volonté de faire des efforts, aussi difficile était-ce pour elle, il fallait qu'elle reprenne le dessus.

Dylan lui avait prit les mains et lui avait sincèrement dit que sa présence n'était pas suffisante pour que Kelsey aille mieux. La preuve était que ces derniers temps, il avait été à ses cotés - Certes un peu moins que d'habitude mais il avait été là - et pourtant elle bloquait, elle était dans ses pensées le laissant de coté la plupart du temps et de ses yeux n'émanait aucune gaieté. Alors il ne voyait pas tellement en quoi il l'aidait de cette façon..Immédiatement, Kelsey réagit..

KELSEY - Je ne suis pas sûr de bien te suivre. Insinuerais-tu qu’on devrait se séparer ? Non parce que je te trouve bizarre ! Tu arrive en retard et avec une excuse bidon. Ensuite tu lis tes messages comme si de rien n’était alors que j’essaye d’avoir une conversation sérieuse avec toi ! Je commence à comprendre le « peu importe ce qui arrivera »…


Agacé que la conversation se tourne sur ses faits et gestes à lui, il dévia le regard et retint un soupir. La jeune femme retira ses mains des siennes et tourna même la tête de façon à ne plus le regarder. Il savait bien qu'elle pleurait, et c'était bien tout ce qu'il ne voulait pas. Elle avait remarqué qu'il ne lui disait pas tout, mais le vrai problème n'était pas là. Il était avec elle et ils avaient bien une conversation sérieuse. Le message qu'il avait reçu ou l'excuse qu'il lui avait donné n'avait en rien interrompus cela. Il revint alors sur la question qu'elle se posait et qui semblait beaucoup l'affecter..

DYLAN - Non..on ne va pas se séparer. Il parlait de façon posée et calme comme il avait toujours l'habitude de le faire. J'essayes seulement de te montrer que jusqu'ici j'ai pas réussis à t'aider et que si ça ne change pas.. je serai obligé de te regarder tomber. D'un geste, il tourna délicatement son visage vers lui et plongea un regard sincère dans le sien. Kelsey j'ai vraiment pas envie de te voir dans un état pire que celui là. J'ai besoin que tu te reprennes.. D'une façon ou d'une autre, il faut que tu te relève..

C'était fait. En contenant l'émotion qui l'animait, il lui avouait là qu'il avait besoin d'elle, qu'il avait besoin de la fille qui avait su toucher son coeur. Il voulait la retrouver, elle et ses gestes d'affection. Son regard brillant qu'elle posait sur lui quand elle s'apprêtait à lui avouer ses sentiments. Mais il lui avouait aussi qu'il ne voyait pas ce qu'il pourrait faire de plus pour l'aider. Il se sentait franchement inutile et le seul moyen que tout redevienne comme avant c'était qu'elle y mette du sien..

Cependant, Dylan ne parla aucunement de son excuse, de son retard, de ses messages qu'il recevait et dont il ne lui disait rien, et de ses quelques absences qui, il le savait, n'avaient pas aider. Ce n'était pas le moment pour tout ça..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 31 Oct - 10:42

Ce que Dylan avait dit avait eut l’effet d’une bombe. J’avais l’impression que tout s’effondrait autour de moi. Comme si je n’allais pas assez mal comme ça, il fallait qu’il en rajoute. Je ne savait pas si c’était pour lui une façon de me faire réagir. Mais en tout cas, ça avait le don de me faire sentir encore plus mal.

Je ne savais plus quoi penser. En même temps, je me mettais à sa place. Je savais très bien que par ma faute, il était dans une position qui lui était inconfortable. Il m’avait avoué juste avant qu’il se sentait frustré de ne pas pouvoir m’aider. Mais il pouvait être sûr que comme ça, il ne m’aidait pas.

J’attendais une réponse avec impatience et crainte. Le temps qui s’écoula jusqu’à ce que Dylan reprenne la parole, me semblât être une éternité. Pendant ce laps de temps, je pensait à tout et n’importe quoi. Et rapidement, une boule s’installa dans le creux de mon estomac. Ma vue s’était quelque brouillé par mes larmes. Mais je ne pouvaient plus les contenir. Car seul résonnait ses dernières paroles dans ma tête.

« Non..on ne va pas se séparer.Il reprit toujours sur un ton calme. Auparavant, j’aimais cette façon qu’il avait de ne jamais s’énerver, mais sur le moment ça me perturba. On parlait de choses plus que sérieuse pour moi et on aurait dit que ça ne l’affectait pas. J'essayes seulement de te montrer que jusqu'ici j'ai pas réussis à t'aider et que si ça ne change pas.. je serai obligé de te regarder tomber. Tout en disant cela, il m’obligea à lui faire face. Son regard était sincère mais difficile à soutenir. Kelsey j'ai vraiment pas envie de te voir dans un état pire que celui là. J'ai besoin que tu te reprennes.. D'une façon ou d'une autre, il faut que tu te relève.. »

    - Parce que tu crois que me dire ça, ça m’aide ? J’avais élevé le ton. J’ai l’impression d’être prise au piège. Que si je ne réussi pas à aller mieux, entre nous ça s’arrêtera là. Je le sais, enfin je veux dire c’est évident. Je ne vais pas te demander de rester avec moi et te forcer à me regarder tomber !


Je ne voulais pas m’énerver mais je me sentais impuissante face à la situation. Je ne voulais pas non plus que Dylan croit qu’il n’avait pas le droit de dire ce qu’il ressentait lui aussi. Mais je ne voulais juste pas entendre précisément ce qu’il avait dit. J’en étais consciente, mais une fois dit à voix haute, ça prenait une tout autre dimension. Comme si jusque là, une séparation n’était pas envisageable mais que maintenant qu’il en avait parlé, ça pouvait arriver à tout moment.

    - Si tu ne veux pas me voir dans un état pire que celui-là, alors ne m’abandonne pas… et ne dis pas des choses qui le supposent… Je ferais des efforts, je te le promet…


Je baissa à nouveau la tête. Le regarder dans les yeux, me devenait plus difficile à présent. Je ne voyait plus la même chose qu’avant. Maintenant, je voyais qu’il se sentait mal, lui aussi. Et qu’il ne savait plus quoi faire. Finalement, on en était au même point.

    - On est dans une impasse…murmurais-je.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Mar 2 Nov - 3:15

Puisque c'était le moment que Kelsey avait choisit pour mettre tout à plat et tenter de trouver des solutions à leur problème - puisqu'il ne s'agissait plus que du problème de la jeune femme, étant donné qu'il avait un impact sur leur couple -, Dylan avait décidé d'être franc et de lui dire qu'il avait franchement envie que sa petite amie, celle qu'il connaissait depuis toujours, refasse surface. Kelsey était certes présente physiquement, mais son esprit était ailleurs. Et leur moments passés ensemble n'étaient plus ce qu'ils étaient. Donaldson craignait toujours que Kelsey ne s'éffondre moralement, qu'elle craque, voire qu'elle ne veuille plus le voir et qu'elle s'enferme dans une spirale infernale dont il ne saurait la tirer.. Mais elle haussa le ton après qu'il lui ai dit qu'elle devait réagir. Et Dylan ne comprit pas tout de suite pourquoi... Il essayait pourtant de la rebooster avec ces mots, qu'elle prit pour une ultimatum peu agréable; "Tu te dépèches d'aller mieux, ou bien c'est terminé entre nous.". Or, il ne s'agissait pas du tout de ça.

KELSEY - Parce que tu crois que me dire ça, ça m’aide ? J’ai l’impression d’être prise au piège. Que si je ne réussi pas à aller mieux, entre nous ça s’arrêtera là. Je le sais, enfin je veux dire c’est évident. Je ne vais pas te demander de rester avec moi et te forcer à me regarder tomber !

Exaspéré de voir que les choses prenaient un tournant plutôt négatif, Dylan dévia une nouvelle fois le regard. C'était à croire qu'ils ne se comprenaient plus du tout et que tout les portaient vers un conflit. Il faisait pourtant de son mieux pour lui dire ce qu'il ressentait face à tout ça, et pour lui dire qu'il serait toujours là. Il le serait. Il le lui avait dit. Sauf que pour lui aussi...c'était difficile.

DYLAN - Je n'te pose pas de conditions, je suis en train de te dire ce que je ressens. J'ai pas vêcu l'accident comme toi Kels', mais c'est pas facile non plus pour moi.. J'ai le sentiment que tu t'éloignes..

Il n'eut pas le temps de terminer, ou bien il n'en avait pas envie. Ses yeux vert s'étaient reposés sur elle. Il sentait qu'elle faisait tout pour ne pas s'énerver, parce que si la conversation partant dans une engueulade, tout deviendrait beaucoup plus compliqué à gérer. Ils deviendraient distant l'un envers l'autre, et ce serait le pire de tout ce qu'il pourrait vivre. Bien sûr, ils se disputaient, comme tous les jeunes couples, mais la situation était tout à fait différente et il n'était pas certain qu'ils puissent se retrouver "totalement" si le ton montait..

KELSEY - Si tu ne veux pas me voir dans un état pire que celui-là, alors ne m’abandonne pas… et ne dis pas des choses qui le supposent… Je ferais des efforts, je te le promet…

Etait-ce un appel au secours ? On dirait bien oui. En tout cas, une chose était sure. Kelsey ne se voyait pas se relever sans lui. Et d'un coté ça le rassurait, car au moins, son état d'esprit n'avait pas prit le dessus sur ses sentiments pour lui.

KELSEY - On est dans une impasse…

Murmura t-elle alors que Dylan la regardait, silencieux mais les pensées en ébullition. Peut petre qu'il prenait conscience qu'il s'était découragé trop vite, que Kelsey avait besoin de plus de soutien de sa part. Intérieurement, il se demandait s'il en serait capable, mais il voulait quand même lui assurer qu'elle ne serait pas seule. Elle lui manquait tellement que, même s'il ne savait plus quoi faire pour l'aider, il ne pouvait la laisser seule. Donaldson se leva en soupirant, pas d'agacement, juste en conclusion à tout ça, et il prit la main de Kelsey pour qu'elle se lève.

DYLAN - Viens là..

Quand elle fut debout, il la prit dans ses bras. Une étreinte pour la rassurer, pour ne pas qu'elle croit que tout allait au plus mal. Leur sentiments étaient intactes au moins.. Il posa sa main sur ses cheveux et lui chuchota à l'oreille..

DYLAN - Arrêtes d'y penser. Une phrase qui résumait le tout. Il fallait qu'elle évite de penser à l'accident, qu'elle évite de penser qu'il allait l'abandonner et que les choses iraient de plus en plus mal. Il déposa un baiser sur sa tempe avant de croiser son regard de nouveau. La meilleure chose à faire c'est de te changer les idées. Il esquissa un sourire et continua. Quand tu aura envie de parler, je serai là pour t'écouter. Mais en attendant.. il mit ses deux mains sur sa nuque et prolongea un faux sourire délicatement sur les coins des lèvres de Kelsey avec ses pouces ..le plus beau sourire de New York me manque !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Mar 2 Nov - 10:16

Je ne savais plus comment réagir. Ni quoi penser. Je m’étais dit qu’en appelant Dylan aujourd’hui, on se parlerait et qu’on commencerait à arranger les choses. Je me doutais bien que ça ne serait pas facile mais je ne pensais pas que ça prendrais cette tournure. Je n’avais pas pensé qu’il me déballerait tout ce qu’il ressentait aussi. Pourtant c’était logique. Preuve qu’une fois encore je n’avais pensé qu’à moi. Au moins, je savais maintenant ce qu’il ressentais et je prenait peu à peu conscience de ce qu’il endurait par ma faute. Et ce n’était pas vraiment glorieux. Il fallait que je me mette un peu à sa place. Être avec quelqu’un qui est là sans être là, qui ne sourie plus, qui parle à peine, ça devait être vite lassant.

« Je n'te pose pas de conditions, je suis en train de te dire ce que je ressens. J'ai pas vêcu l'accident comme toi Kels', mais c'est pas facile non plus pour moi.. J'ai le sentiment que tu t'éloignes.. »

Il m’avait écouté, c’était à mon tour maintenant d’être attentive. Apparemment j’avais mal compris ce qu’il m’avait dit. J’avais encore imaginé le pire comme d’habitude. Il essayait seulement de me faire comprendre ce qu’il vivait et ce qu’il ressentait. Et on pensait chacun la même chose l’un de l’autre. Preuve évidente de notre manque de communication ces derniers temps. Il pensait que je m’éloignait et je trouvait que c’était lui qui s’éloignait. Plutôt compliquée comme situation.

    - Je suis désolé.. Je ne veux pas m’énerver. J’ai juste du mal à contenir mes émotions…


Je m’étais laissée emportée par ce que j’avais cru comprendre. La situation est tellement complexe que je me suis embrouillée. Et je ne voulais pas qu’on se dispute. Parce que j’avais besoin de Dylan. Et se disputer serait le pire qui pourrait nous arriver. On s’était déjà disputé auparavant mais cette fois-ci ça ne serait sûrement pas aussi facile de se réconcilier. Il fallait que je me calme et que je respire pour essayer d’évacuer le pression qui me pesait sur les épaules.

Dylan du sentir ce besoin car il prit ma main pour m’inciter à me lever puis me prit dans ses bras. Je ressentie alors se sentiment de sécurité m’envahir comme si dans ses bras, plus rien ne pouvais m’arriver. Plus rien ne pouvait m’atteindre. Je respirais son odeur et je me laissait transporter ailleurs.

« Arrêtes d'y penser. J’aurais bien aimé. Enfin dans ses bras, j’étais sûr de presque y arriver, au moins quelques minutes. Je sentie ensuite ses lèvres faire pression contre ma tempe. Je ferma les yeux un instant. La meilleure chose à faire c'est de te changer les idées. La dessus, j’étais bien d’accord. Quand tu aura envie de parler, je serai là pour t'écouter. Mais en attendant.. Là il mit ses pouces à chaque extrémité de ma bouche afin de faire apparaître un sourire sur mes lèvres. ..le plus beau sourire de New York me manque ! »

À cet instant, ses pouces n’étaient plus utiles. Un sourire se dessina tout seul sur mon visage. Il y avait bien longtemps que je n’avait pas eut de compliment comme celui-là, étant donné qu’on se parlait à peine. Et ça ne pouvait que me redonner le sourire. Et cette fois-ci pas besoin d’avoir prit un verre. Je souriais réellement depuis bien longtemps.

    - Dans tes bras c’est facile… Pour ce qui est de parler, je ne sais pas tellement quoi dire de plus, je me sens coupable et surtout très stupide car si je n’avait pas regardé ce maudit téléphone pendant que je conduisait, j’aurais jamais envoyé quelqu’un à l’hôpital. Heureusement qu’il s’en est sorti, sinon je sais pas dans quel état je serais à l’heure actuelle, bien pire certainement. J’aurais préféré que ça soit moi qui soit dans le coma, je m’en serais moins voulu, car je n’aurais eut que ce que je méritais… mais c’est pas comme ça que ça c’est passé et j’aurais beau ruminé, ça ne changera rien, ce qui est fait est fait. Maintenant, j’ai peur de reconduire parce que j’ai peur de refaire un accident, à chaque fois que je veux essayer, je revis l’accident comme s’il s’était produit hier alors que ça fait deux mois ! Ça me hante, parfois je fais des cauchemars et ça me réveille en pleine nuit. J’aimerais le laisser derrière moi parce que ça me bouffe de l’intérieur mais c’est comme si ça m’emprisonnait…


J’avais lâcher ça sans vraiment m’en rendre compte. Je ne pensais pas pouvoir le sortir parce que j’avais du mal à mettre des mots sur ce que je ressentais au fond. C’est pour ça que je ne voyais pas comment dire ce que je ressentais et que je n’arrivais pas à m’exprimer. Je n’en revenais donc pas de ce que je venais de dire.

Avec tout ça, je repensai à ce que Dylan avait dit quelques minutes plus tôt: « La meilleure chose à faire c'est de te changer les idées. » J’en avais envie. Et je me rappelais nos après-midi. On se promenait tranquillement puis on faisait un arrêt au stand de glace ou de hot dog, on se goinfrait avant d’aller continuer notre journée en allant au ciné ou en trainant les magasins. Et le soir on terminait chez l’un ou l’autre. Et Dylan cuisinait toujours de bons petits plats et moi je restais assise à le regarder… Tout ça était bien loin et j’espérais qu’un jour ça reviendrait. Car mes sentiments étaient toujours là et j’avais l’impression que pour Dylan aussi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 7 Nov - 5:05

KELSEY - Je suis désolé.. Je ne veux pas m’énerver. J’ai juste du mal à contenir mes émotions…

Ca, Dylan l'avait bien remarqué. Depuis l'accident, Kelsey était à fleur de peau et c'était à peine s'il pouvait lui parler sans qu'elle ne s'énerve ou qu'au contraire, elle se renferme sur elle même. Cela provoquait une impossibilité de communiquer normalement, et donc leur éloignement progressif. Mais il semblait que la jeune femme en ai prit conscience et c'était ce qui soulageait grandement Donaldson. Peut être que désormais, ils pourraient reprendre une vie normale sans être obligés d'éviter tout sujet concernant ce qui s'était passé. C'était ce qu'il voulait le plus au monde. Elle lui manquait et en la prenant dans ses bras comme il le faisait à cet instant, il avait l'impression de la retrouver en partie. Kelsey se serra contre lui, comme s'il était le seul à qui elle pouvait se raccrocher, comme si par cette étreinte elle lui disait qu'elle était désolé et qu'elle avait besoin de lui à la fois. Un geste pour résumer tout ce qu'elle lui avait dit juste avant..

Le jeune étudiant regarda sa petite amie et dessina un sourire sur son visage angélique. Il n'en avait plus vu depuis un petit moment et quand Kelsey sourit d'elle même, l'espoir prit une plus grande place son coeur. Voilà comment il aimait la voir. Bien que son problème ne soit pas encore totalement résolu, elle rayonnait déjà bien plus quand une expression comme celle là se glissait dans ses yeux. Dylan ne prononça pas un mot, ses yeux figés sur elle, les yeux pétillants, entrainé par cette mise au point, qui n'en était pas à sa fin. Kelsey se mit à se confier sans qu'il ne l'y incite. Le fait qu'il se soit montré proche d'elle lui avait sans doute permit d'avoir confiance et de vouloir poursuivre sur cette voie de réconciliation.

KELSEY - Dans tes bras c’est facile… Pour ce qui est de parler, je ne sais pas tellement quoi dire de plus, je me sens coupable et surtout très stupide car si je n’avait pas regardé ce maudit téléphone pendant que je conduisait, j’aurais jamais envoyé quelqu’un à l’hôpital. Heureusement qu’il s’en est sorti, sinon je sais pas dans quel état je serais à l’heure actuelle, bien pire certainement. J’aurais préféré que ça soit moi qui soit dans le coma, je m’en serais moins voulu, car je n’aurais eut que ce que je méritais… mais c’est pas comme ça que ça c’est passé et j’aurais beau ruminé, ça ne changera rien, ce qui est fait est fait. Maintenant, j’ai peur de reconduire parce que j’ai peur de refaire un accident, à chaque fois que je veux essayer, je revis l’accident comme s’il s’était produit hier alors que ça fait deux mois ! Ça me hante, parfois je fais des cauchemars et ça me réveille en pleine nuit. J’aimerais le laisser derrière moi parce que ça me bouffe de l’intérieur mais c’est comme si ça m’emprisonnait…

Tout ça était très sombre et pourtant, à l'intérieur, Dylan était enchanté. Cela faisait des semaines qu'il attendait des confidences comme celle ci. Il s'était attendu à ce que ça sorte tout de suite après l'accident, puisqu'ils avaient l'habitude de se parler de tout et de ne rien se cacher. Mais Kelsey avait fait un blocage qui l'avait anéantit et aujourd'hui elle se livrait, à lui. Il ne la lachait pas des yeux. Elle avait fait un grand pas et il allait maintenant pouvoir jouer son rôle. La soutenir et tenter de lui faire entendre les choses comme elles étaient maintenant. Il posa ses deux mains sur ses bras. Un contact physique était aussi, voire plus, rassurant que des mots.

DYLAN - Ecoutes.. tu as fais une erreur Kelsey. Tu as fais une erreur qui aurait pu couter la vie de quelqu'un, mais cette personne s'en est sorti, et cet accident est derrière toi maintenant ! Je sais que les images doivent te revenir sans cesse et que tu te sens extrêmement coupable. Cesses de regarder derrière toi. Regardes devant toi ! Tu peux pas laisser ta vie entre parenthèses parce qu'il y a eu un moment difficile. Faut pas que tu gâches tout ce qui doit encore t'arriver..

Il faisait ce qu'il pouvait mais il était presque certain qu'il lui faudrait avoir ce discours plusieurs fois pour que Kelsey y croit. Eh bien tant pis, il lui répeterait autant de fois que nécéssaire si elle continuait de lui dire qu'elle ne parvenait pas à aller au delà. Et il lui prouverait autant qu'il le pouvait qu'elle ne devait pas baisser les bras.

DYLAN - Et tu n'es pas forcée de conduire pour l'instant. J'dirai même que tu devrais laisser passer un moment avant de reprendre le volant. Tu t'y remettra quand tu t'en sentira capable mais tu t'y remettras ! C'est comme ça que tu pourra avancer.
Il esquissa alors un sourire distinct cette fois. - En attendant, je serai ton chauffeur personnel !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 7 Nov - 7:08

Ces derniers mois n’avaient vraiment pas été facile. Autant pour moi que pour mon entourage. Les plus touchés étant mes amies et bien sûr Dylan. Quand on avait commencé à sortir ensemble, je culpabilisait par rapport à Dolce. Puis sachant qu’elle était loin, je m’étais laissée aller corps et âme dans ma relation avec Dylan. Je m’étais vraiment épanouie avec lui. Et je ne m’étais jamais dit qu’un jour je pourrais lui faire autant de mal. À présent c’était fait et je ne pouvais pas changer le passé mais je pouvais anticiper le présent ainsi que le futur. Tout ne tenait qu’à moi.

Ce que je ne comprenais pas, c’était ce blocage que j’avais fait. Je me pensais pourtant suffisamment assez proche de Dylan pour pouvoir lui parler librement, comme je venais de le faire à l’instant. Pourtant j’avais mit deux mois à le faire. Peut être que l’histoire avec Dolce m’avait plus affectée que ce que je ne pensais ou bien c’était l’accident. Tellement de choses s’étaient passées en peu de temps. En plus Dolce ne me parlait toujours pas. Enfin qu’importe maintenant. J’avais réussie à franchir une étape qui jusque là m’étais apparue comme insurmontable. Je me sentais un peu mieux de pouvoir enfin parler avec Dylan. Et j’imaginais bien qu’il devait se sentir lui aussi soulagé.

D’avoir déballé ce que je ressentais sans vraiment y réfléchir m’avait aidé. Peut être que le blocage était venu de là. Je savais ce qu’on attendait de moi et ça me mettais un peu la pression parce que je ne savais pas vraiment quoi dire. Au début j’étais plutôt dans le flou, le temps de réaliser vraiment ce qu’il s’était passé. Après, j’avais commencé à me refermer sur moi-même et les choses s’étaient envenimées avant que j’ai eut le temps de comprendre.

« Ecoutes.. Dylan avait posé ses mains sur mes bras. Au moins une chose n’avait pas changé, le contact physique entre nous me faisait toujours le même effet. Et j’étais de ce fait plus réceptive à ce qu’il me disait. Tu as fais une erreur Kelsey. Tu as fais une erreur qui aurait pu couter la vie de quelqu'un, mais cette personne s'en est sorti, et cet accident est derrière toi maintenant ! Je savais qu’il avait raison. Mais c’était quand même une sacré erreur. Je sais que les images doivent te revenir sans cesse et que tu te sens extrêmement coupable. Cesses de regarder derrière toi. Regardes devant toi ! Tu peux pas laisser ta vie entre parenthèses parce qu'il y a eu un moment difficile. Faut pas que tu gâches tout ce qui doit encore t'arriver.. »

Il avait encore raison. En fait toutes les personnes qui avaient tentées de m’aider comme Sam par exemple, avaient raison. Mais jusque là j’avais du mal à voir les choses autrement. Et c’est vrai que je ne peut pas mettre ma vie entre parenthèses simplement parce que j’ai fait une erreur même si ce n’était pas une petite. La vie continue et la mienne aussi.

    - Je sais, tu as raison. C’est pas que je veux pas avancer. Mais jusqu’à maintenant j’avais peur d’avancer. Je me sentais coupable de le vouloir. Et je me sens encore coupable. Ça me fait du bien de te parler. Je suis désolé d’avoir attendu aussi longtemps. Je dois dire que je me sens quand même un peu plus légère. Mais c’est pas encore gagné…


Certes, je m’étais confiée. Et ça représentais beaucoup pour moi comme pour Dylan. Je m’en rendais bien compte à présent. Et je savais que la situation ne pouvait plus durer ainsi. Je voulais que ça change. Mais je ne me sentirais pas mieux d’un coup, en un jour. Il faudrait du temps. Mais l’important était que j’étais sur le chemin du retour et que je n’étais pas seule.

« Et tu n'es pas forcée de conduire pour l'instant. Non c’est vrai. Il y avait assez de moyens de transport dans New York pour ne pas utiliser une voiture, mais je m’étais habitué à mon indépendance liée aux transports. J'dirai même que tu devrais laisser passer un moment avant de reprendre le volant. Tu t'y remettra quand tu t'en sentira capable mais tu t'y remettras ! C'est comme ça que tu pourra avancer. Puis Dylan dit en souriant. En attendant, je serai ton chauffeur personnel ! »

    - Je ne sais pas, enfin on dit toujours que c’est comme le vélo, quand on tombe faut remonter tout de suite. Enfin de toute façon depuis l’accident je n’est pas reconduit alors c’est trop tard. Je m’y remettrais quand j’en aurait envie, exactement. Je sourie à sa dernière réplique. Et c’est avec plaisir que je te laisserais me conduire !


Le sourire toujours aux lèvres, je plongeait mon regard dans le sien. Quand je pensais à tous ce que j’avais imaginé au début de notre rendez-vous, je me sentais bête. Et encore plus de m’être emportée plus tôt. Dylan essayait simplement de me faire réagir et de m’aider. Je me sentais mieux de lui avoir parlé. Mes craintes s’étaient envolées. À présent je n’avais plus qu’à continuer à penser positivement en laissant mes proches m’aider. Et à ne pas m’arrêter en chemin.

    - Merci… murmurais-je. J’en avais besoin, même si ça ne règle pas tout, il y aura surement encore des moments où j’aurais besoin que tu me rassure…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Mar 9 Nov - 9:28

KELSEY - Je sais, tu as raison. C’est pas que je veux pas avancer. Mais jusqu’à maintenant j’avais peur d’avancer. Je me sentais coupable de le vouloir. Et je me sens encore coupable. Ça me fait du bien de te parler. Je suis désolé d’avoir attendu aussi longtemps. Je dois dire que je me sens quand même un peu plus légère. Mais c’est pas encore gagné…

Dylan esquissa un petit sourire. Il était soulagé de la voir se relever après cette conversation qui aurait pu aussi bien les éloigner que les rapprocher. Il était ravit de l'issu et espérait que, comme elle le disait, Kelsey ne perdrait pas plus de temps à se lamenter..

C'était là l'essentiel du message que Dylan essayait de faire passer à Kelsey. Il fallait qu'elle voit ce qui l'attendait en évitant de se retourner sur ce qu'elle avait fait auparavant. Certes, il était d'accord sur le fait qu'elle n'avait pas agit avec prudence en utilisant son téléphone portable alors qu'elle conduisait, mais il savait aussi qu'une erreur arrivait à tout le monde. C'était une erreur qui aurait pu lui couter cher. Parce que Dylan mettait sa main au feu que ce que Kelsey ressentait là n'était rien comparé à ce qu'elle aurait eut dans la tête si la principale victime de l'accident était décédée. C'est tout autre chose de porter sur la conscience la mort d'une personne innocente qui n'avait rien demander, qu'à passer une journée ordinaire, comme tant d'autre. Or, il n'y avait pas eu de mort, fort heureusement, et Kelsey devrait donc pouvoir se remettre plus rapidement, bien qu'elle ne voudrait certainement pas conduire pour un petit moment. Comme Dylan le lui avait dit, ce n'était pas un grand soucis. Il l'accompagnerait où elle voulait et quand elle le voulait. Cela faisait partit des sacrifices qui lui paraissait tout à fait normal.

KELSEY - Je ne sais pas, enfin on dit toujours que c’est comme le vélo, quand on tombe faut remonter tout de suite. Enfin de toute façon depuis l’accident je n’est pas reconduit alors c’est trop tard. Je m’y remettrais quand j’en aurait envie, exactement. Et c’est avec plaisir que je te laisserais me conduire !

Il n'était pas tellement d'accord avec cette phrase toute faites que l'ont dit à un enfant pour qu'il persévère dans sa quête et qu'il apprenne à faire du vélo sans les petites roues arrières. Si la peur était là, si une crainte faisait s'embourber le corps et l'esprit et tétanisait Kelsey lorsqu'elle était au volant, ça ne servait à rien de forcer les choses. Autant qu'elle soit à l'aise et qu'elle ne produise ou ne subisse pas d'autres accidents.

DYLAN - Rien ne presse. Je tâcherai de ne pas te mettre en retard en cours !

Il sourit. Il se doutait que certains matins, il passerait la chercher pour l'accompagner à l'université, ou bien après avoir passer la nuit l'un chez l'autre, ils seraient forcés d'y aller ensemble. Et bien que Kelsey connaissait son coté ponctuel, elle savait aussi qu'en sa présence, il avait bien du mal à décoller, ne serait-ce que du lit s'ils partageaient le même.. Le jeune femme le remercia et Dylan fut quelque peu soulagé d'avoir pu lui parler et la faire parler par la même occasion. Cet après midi avait été enrichissant pour tous les deux, et de cette façon, ils pourraient avancer, ensemble.

KELSEY - J’en avais besoin, même si ça ne règle pas tout, il y aura surement encore des moments où j’aurais besoin que tu me rassure…
DYLAN - Ne t'en fais pas pour ça.

Donaldson lui lança un regard rassurant et se pencha pour lui voler un baiser, se déléctant de ses lèvres avec lenteur et douceur mêlées. En s'éloignant d'elle, il ne la quitta pas des yeux et sourit..

DYLAN - Il y a quelque chose que tu voudrais faire.. ? Fit-il presque en murmurant. Il était maintenant temps de reprendre leurs habitudes, et de commencer cette "thérapie". Kelsey devait se changer les idées, et si il pouvait l'aider par sa présence, il ne manquait plus qu'elle lui dise de quoi elle avait envie. Une petite ballade ? Boire un chocolat chaud ? Tout irait à Dylan, tout simplement parce qu'il n'avait pas prévu que ça se passe comme ça. Et les imprévus de ce genre lui faisaient chaud au coeur..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Mer 10 Nov - 5:59

Une brise légère venait se faire sentir. Celle-ci souleva mes cheveux et me provoqua un petit frisson du à sa fraicheur. Pourtant ça n’était pas si désagréable. Au contraire, je pensait que cela faisait du bien. En temps ordinaire je n’aurais pas apprécié car je suis assez frileuse. Mais aujourd’hui, après la conversation que je venais d’avoir avec Dylan, je pensais que rien ne pourrait être négatif. Quand je repensais au début de la journée et que je regardais ou en était les choses maintenant, je me disais que j’avais vraiment angoissé pour rien. C’était dans mon tempérament d’exagérer toujours un peu les choses. Et d’ailleurs, je ne doutais pas une seule seconde que c’était aussi ce que j’avais fait concernant l’accident. C’est pour ça qu’il était réellement temps que j’arrête de me prendre la tête pour des choses qui auraient ou être beaucoup plus grave mais qui par chance ne l’ont pas été. Comme si j’avais eut droit à une deuxième chance.

Et puis quand je regardais Dylan, je m’en voulais tellement d’avoir mit autant de temps à me ressaisir et de lui avoir fait du tort, de nous avoir fait du tort. C’était vraiment une personne adorable sur laquelle je pouvait compter. Jusqu’à lui, j’avais toujours galéré avec les hommes et surtout avec Julian, alors je ne voulait pas le perdre.

En tout cas, une chose était sur, j’allais aller de l’avant et j’y arriverais parce que je n’étais pas seule. Et même dans les moments les plus critiques, Dylan était là et arrivait à me faire sourire, comme à cet instant.

« Rien ne presse. Je tâcherai de ne pas te mettre en retard en cours ! »

Je sourie. Il est vrai que Dylan est toujours à l’heure. C’est pourquoi j’étais étonnée qu’il soit arrivé en retard aujourd’hui. Car parfois même, il arrivait avant moi. Enfin je ne voulais pas remettre ce fait en avant. Tout ce qui comptais, c’était qu’à présent nous étions ensemble, dans notre lieu de prédilection. Et le meilleur était qu’on avait pu se parler.

« Ne t'en fais pas pour ça. »

Il avait dit cela comme une simple phrase banale. Comme si c’était normal, aussi normal que de préparer du café le matin. Pourtant notre discussion n’avait pas tellement bien commencé. Mais cette phrase était la preuve que malgré tout je pouvais compter sur lui. Je le savais déjà mais cette épreuve ne faisait que renforcer ce que je ressentais pour lui.

    - Si je m’en fait… et j’espère seulement qu’un jour je pourrais te rendre ce que tu me donne…


Et puis comme je ne m’y attendais pas, il vint déposer ses lèvres douces sur les miennes, exerçant une légère pression, mes yeux se fermèrent instantanément. Je me laissa porté par la tendresse de ce moment. Je referma mes bras autour de lui glissant une de mes mains dans ses cheveux. Je voulais prolonger ce moment qui avait tout de magique. Au risque de paraitre niaise. Mais bien entendu, nous ne pouvions pas rester ainsi indéfiniment et nous dûmes nous écarter.

« Il y a quelque chose que tu voudrais faire.. ?  »

Tout de suite je pensa à plein de choses. Et pas forcément des choses que Dylan sous entendait en cet instant. En effet, sa présence m’avait terriblement manquée, notre éloignement avait fait que nous nous n’étions pas retrouvé seuls depuis longtemps. Car à chaque fois qu’on se voyait, je n’étais pas vraiment d’humeur pour des câlins et des moments de tendresse. Maintenant, je n’étais pas complètement sortie de mon état de dépressive mais j’avais passer un cap. Et qu’est-ce qui pourrait être mieux que de se retrouver seul en intimité pour commencer ma « thérapie »…

    - Et bien j’ai quelques petites idées dis-je avec un petit sourire mais je doute que se soit l’endroit et le moment. J’avais surtout honte de penser à ça alors que j’étais encore mal. Culpabilité quand tu nous tiens. On pourrait aller se chercher une crêpes ou une gaufre ?


J’avais bien pensé à une petite glace à l’italienne. Mais vu le temps, je préférait manger chaud. Ce petit plaisir là était réservé à l’été.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Sam 13 Nov - 9:34

KELSEY - Si je m’en fait… et j’espère seulement qu’un jour je pourrais te rendre ce que tu me donne…

Dylan sourit mais pourtant, il ne faisait pas tout ça pour recevoir quelque chose en échange. Il savait bien que malgré cette brève distance qu'il y avait eu entre eux, Kelsey avait toujours les mêmes sentiments à son égard et qu'elle avait seulement eut une baisse de moral. Ce n'était pas pour autant qu'il lui faudrait mettre les bouchées doubles quand elle irait mieux. Ce n'était vraiment pas ce qu'il lui demandait. Ce qu'il voulait, c'était juste qu'elle redevienne celle qu'il connaissait, ça lui suffisait amplement. La revoir sourire spontanément, rire quand il faisait une connerie involontaire.. c'était ça, son naturel qui comblerait tout ce qui lui avait manqué ces dernières semaines.

Et déjà, en l'embrassant, Dylan avait cette impression que tout pouvait redevenir comme avant. Que la tension qu'il y avait eu entre eux, ce manque de communication pouvait disparaitre. Kelsey était beaucoup plus respective. Signe qu'elle avait réellement prit conscience de ce qui leur arrivait, et qu'elle était décidée à avancer dans le même sens que lui, vers le positif. La douceur de la jeune femme lui avait cruellement manqué, et il aurait pu rester un long moment dan ses bras. Sauf que pour sceller ces "retrouvailles", il leur fallait passer un moment complet ensemble, comme ils en avaient l'habitude auparavant. Par chance, ils étaient à Central Park. C'était leur lieu de prédilection, le décor de leur histoire. Ca aidait beaucoup. Dylan laisse Kelsey choisir ce qu'elle voudrait faire. Il était partant pour tout et n'importe quoi du moment qu'elle pouvait se changer les idées, comme il le lui avait suggérer un peu avant.

KELSEY - Et bien j’ai quelques petites idées, mais je doute que se soit l’endroit et le moment. Dylan comprit tout de suite de quoi elle voulait parler et il esquissa un sourire amusé. C'est vrai que ça faisait longtemps maintenant qu'ils ne s'étaient pas retrouvés en intimité, mais comme elle le précisait, ce n'était pas tellement l'endroit propice à ce genre de "loisirs". Quant à savoir si c'était le moment.. deux jeunes gens amoureux l'un de l'autre n'avaient certainement pas de moment précis pour penser à ça. Certes Kelsey sortait d'une période compliquée, mais Dylan pouvait jurer que son attirance pour lui n'avait pas disparue. Ils n'étaient pas des étrangers après tout.. Cependant, il respecterait ses décisions. Elle faisait déjà un grand pas en avant, il n'allait pas lui demander de tout effacer en une après midi.

KELSEY - On pourrait aller se chercher une crêpes ou une gaufre ?

En voilà une très bonne idée qui leur permettrait de recommencer à apprécier les instants passés ensemble. Non pas que Dylan n'avait plus apprécié d'être avec Kelsey, c'était juste que l'atmosphère n'avait plus été aussi tranquille depuis un certain temps.

DYLAN - Une gaufre débordante de chocolat et de chantilly ! J'en rêve ! Il exagéra cette envie en levant les yeux au ciel et il regarda Kelsey en souriant. - Allons y !

Il déposa un baiser furtif sur ses lèvres et lui prit la main. Un peu plus loin se trouvait un stand de cochonneries. Crêpes, gaufres, boissons chaudes, tout y était pour pouvoir se réchauffer en ingurgitant le plus de sucre possible. Lentement, comme pour se balader par la même occasions, ils arrivèrent devant ce fameux stand. Et après avoir prit ce qu'ils voulaient manger, Dylan proposa de s'asseoir à l'une des tables qu'ils avaient installés juste devant. Il s'était prit une gaufre avec du chocolat fondu, mais sans chantilly. Allez savoir pourquoi, il était revenu sur son envie.. et bien sûr, en tant que gentleman, il avait payé celle de Kelsey. Accoudé sur la table, il dégusta sa gaufre lentement tout en regardant sa petite amie..Il s'arrêta un instant.

DYLAN - J'suis content...qu'on ai eus cette discussion. Tu m'as manqué Kels'..

Autant dire que c'était sincère puisque Dylan avait bien du mal à parler de ce qu'il ressentait en temps normal..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Dim 14 Nov - 6:57

« Une gaufre débordante de chocolat et de chantilly ! J'en rêve ! Il leva les yeux au ciel puis me sourit. Allons y ! »

Je sourie également, ne pouvant m’en empêcher. Signe qu’entre nous la plaisanterie était de retour. Tout comme le reste. Ce n’était pas parce que nous nous étions éloignés quelque temps que tout avait disparu, heureusement. Et intérieurement, je me félicitais d’avoir réagit juste à temps, car si rien n’avait changé, tout aurait pu être différent.

Dylan déposa une dernière fois ses lèvres sur les miennes puis me prit par la main. Ont se mit à marcher, tranquillement pour profiter de l’instant présent. C’est ça qu’il fallait faire: profiter. Car on se jamais quand cela peut s’arrêter. J’avais bien compris ça maintenant. On arriva face au stand de cochonneries en tout genre. C’était aussi ça, Dylan et moi. Nos moments dans ce parc à manger une petite « collation » pas recommandées mais qu’on adore tellement. Dylan prit une gaufre au chocolat fondu mais sans chantilly comme il l’avait dit. Et m’offrit une bonne crêpe au Nutella avec une noisette de chantilly.

    - Merci… lui-dis-je avec un sourire. Puis on s’installa à une table près du stand prévues pour que les clients puissent déguster leurs collations tranquillement. Tu est un petit joueur… elle est passée où la chantilly ?


Je regarda un peu au alentour. Malgré la fraicheur de la journée, il y avait pas mal de personnes dehors. Des grands parents avec leurs petits enfants, des groupes de filles qui lisaient des magazines tout en pouffant. Je ne regrettais pas cette période là de mon adolescence. Puis, je vit non loin de nous, un couple qui avait l’air très complice. Comme Dylan et moi. Ça faisait drôle car je ne m’étais jamais demandé comment les gens nous percevait. Ceci dit en les voyant ainsi je ne put m’empêcher de penser que j’avais failli perdre tout ça. C’est-ce moment là que choisit Dylan pour me dire ce qu’il ressentait.

« J'suis content...qu'on ai eus cette discussion. Tu m'as manqué Kels'.. »

J’avais envie de pleurer à nouveau. Mais pas de colère ou de tristesse cette fois-ci. Mais de joie ou de satisfaction. J’étais vraiment trop émotive. Je me retint tout de même. Mais ce que venait de dire Dylan me faisait chaud au cœur, d’autant plus qu’exprimer ses sentiments n’était pas une chose facile pour lui.

    - Je suis contente aussi. Je termina ma bouchée et reprit. J’aurais juste aimé le faire plus tôt. Je lui adressa un petit sourire d’excuse. Toi aussi tu m’a manqué..


Dylan avait raison, c’est fou comme on peut se sentir mieux après avoir parlé. Maintenant ça sera plus facile, pour moi mais surtout pour nous deux. Je n’avait pas compris que j’avais besoin de lui. Ou plutôt, je voulais me débrouiller seule. Je ne voulais pas l’embêter avec mes histoires alors que lui-même avaient les siennes. D’ailleurs je ne savais pas où il en était…

    - Et sinon, avec ton père, toujours au même point ? Son regard changea lorsque je parla de son père. Je ne voulais pas faire revenir la mauvaise ambiance mais avec tout ça, je ne lui avait même plus prêté attention. Si tu ne veux pas en parler, je comprendrais, mais je suis là maintenant.


Je posa ma main libre sur la sienne. Simple geste d’affection pour lui montrer que j’étais sincère. De plus j’en avais assez de parler de moi. Et je voulais que lui aussi se confie. Parce qu’en fait, ça aide vraiment.

Je croqua à nouveau dans ma crêpe. En attendant de voir si Dylan voudrait ou non parler un peu de lui. De toute façon si ce n’était pas maintenant ça serait une autre fois, enfin je l’espère.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Lun 15 Nov - 4:15

KELSEY - Je suis contente aussi. J’aurais juste aimé le faire plus tôt. Tôt ou tard, l'essentiel pour Dylan, c'était que Kelsey s'était rendu compte que quelque chose n'allait pas, et pas seulement de son coté. Maintenant, ce n'était plus la peine qu'elle se torture pour la distance qui s'était créée entre eux récemment. Tout semblait être redevenu à peu près normal. - Toi aussi tu m’a manqué..

Dylan esquissa un sourire. C'était elle mais aussi des moments comme celui ci qui lui avaient manqués. Parce que, être avec sa petite amie sans rien pouvoir partager, ce n'était vraiment pas très agréable et c'était prendre un mauvais chemin en ce qui concernait la relation. Depuis qu'ils étaient ensemble, il n'y avait pas eu un instant où ils s'étaient ennuyés, où il s'étaient dit qu'ils utiliseraient bien le temps passés ensemble pour faire des choses plus utiles. Tout simplement parce que Dylan avait un besoin inexpliqué d'être avec la personne qu'il aime. Il dégustait sa gaufre sans une seule pointe de culpabilité. Il avait toujours été gourmand et plus c'était calorique, mieux c'était. Il s'occuperait d'éliminer ça à la salle de musculation qu'il fréquentait pourtant de moins en moins ces derniers temps..

KELSEY - Et sinon, avec ton père, toujours au même point ? Dylan ne s'attendait pas tellement à devoir aborder ce sujet. C'était celui qui l'enthousiasmait le moins et il pensait pourtant en avoir terminé avec les difficultés pour aujourd'hui. Il baissa les yeux sur sa gaufre et resta un moment silencieux jusqu'à ce que Kelsey se rende compte de son malaise. - Si tu ne veux pas en parler, je comprendrais, mais je suis là maintenant. Elle déposa sa main sur la sienne et il releva les yeux sur elle..

DYLAN - Je sais.. mais je pense que ce serait mieux si.. on évitait de parler de mon père. Donaldson était conscient que sa réponse contrastait vivement avec le fait qu'il s'était ouvert à Kelsey juste avant. Mais il n'avait pas vraiment envie de revenir sur ce conflit qui l'affectait assez et qui ruinerait certainement cette bonne humeur qui était revenue. - Je n'veux pas gâcher cette journée avec toi. Il serra la main de Kelsey comme pour s'excuser de son silence.

Le jeune homme termina sa gaufre en pensant que la dernière personne à qui il avait parlé de son père avait été Juliet. En fait, elle avait été la seule à qui il avait confié ses état d'âmes ces dernières semaines, et ce changement était du au fait que Kelsey avait été bien trop prise par son soucis moral et qu'il avait préféré s'adresser à quelqu'un d'autre plutôt que de lui en rajouter sur le dos. Encore aujourd'hui, il n'était pas certain que ce soit une bonne chose que de lui parler de ses problèmes avec son paternel. Cela semblait bien futile comparé à ce qu'elle avait à résoudre de son coté. Mais tout ça allait en totale contradiction avec ce qu'il lui avait dit: qu'il aimerait retrouver Kelsey pour pouvoir échanger comme ils le faisaient auparavant. Il l'avait en partie retrouvée, mais il ne semblait pourtant pas prêt à lui parler de ce qui le tracassait. Pas pour le moment..
Quand il eut terminé sa généreuse collation, il posa les bras sur la table, ne lâchant pas la main de Kelsey..

DYLAN - Je ne voulais pas t'en parler avant d'être sûr mais.. il se peut que je parte en Europe pendant les fêtes de Noël pour rendre visite à de la famille. J'aimerais que tu m'accompagne.. Il esquissa un petit sourire mais garda sa voix posée en continuait. - J'pensais que ça pourrait te changer les idées..

Donaldson avait un oncle qu'il appréciait beaucoup en Irlande, et une cousine en France. Ce voyage, il y pensait depuis un petit moment et quoi de mieux pour Kelsey que de se remettre en découvrant la magie de noël à la mode européenne ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Mar 16 Nov - 7:51

« Je sais.. mais je pense que ce serait mieux si.. on évitait de parler de mon père. C’était bien ce que je pensais mais je voulais quand même tenter des fois que… Je n'veux pas gâcher cette journée avec toi.  »

    - T’inquiètes pas, ce n’est pas grave. Tu as raison, profitons de cette journée.


Je lui sourie. Cela n’avait pas d’importance qu’on ne parle pas de son père. Je voulais simplement qu’il sache que maintenant j’étais à nouveau là pour lui. Même s’il ne voulait pas parler. S’il voulait simplement qu’on passe un moment ensemble pour oublier. Car c’était l’essentiel: qu’on soit ensemble. J’espérais seulement qu’il n’hésiterai pas à me parler à cause de mes soucis. Parce que parler de choses qui le préoccupe c’était mettre mes problèmes de côté. Et c’était important de pouvoir laisser de côté ce qui vous embêtait pour être à l’écoute de quelqu’un.

Je termina ma crêpe avec un plaisir non dissimulé. Peu importe que ça soit gras et mauvais pour la santé c’était tellement bon. Et je n’avais pas mangé de crêpes depuis bien longtemps. Et en remanger pour la première fois avec Dylan, dans ce parc c’était la meilleure chose qui pouvait arriver.

« Je ne voulais pas t'en parler avant d'être sûr mais.. il se peut que je parte en Europe pendant les fêtes de Noël pour rendre visite à de la famille. Sur le moment, je fut un peu déçu. Je ne voulais pas qu’on soit séparé. Même si les fêtes de noël étaient dans un peu plus d’un mois. J'aimerais que tu m'accompagne.. J'pensais que ça pourrait te changer les idées.. »

Je me sentie tout de suite mieux, même excitée, je ne m‘attendais à ce qu’il me propose de venir avec lui. Le seul voyage que nous avions fait était celui à Miami. Et là les choses n’avaient pas vraiment été très gaies au vu de mon état. Mais cette fois ci les choses seraient différentes.

    - Ca serait avec plaisir ! J’ai toujours voulu aller en Europe en plus ! À part le voyage à Miami, que je préférerais oublier, je n’est jamais quitté New York et donc encore moins l’Etat.


Cette nouvelle m’avait redonné du punch. Je pensais exactement comme Dylan. Ce voyage ne pourrait que me changer les idées. Partir loin de new York, laisser mes problèmes ici et repartir sur de nouvelles bases en Europe pour être fraiche et dispo à notre retour. Ça me permettrait de mettre mes idées aux clairs. Enfin plutôt de décompresser car d’ici un mois, j’espérais bien que mes idées seront devenues déjà plus claires.

    - Je pense que c’est pile ce qu’il me faut. Mais alors, tu as bien de fait me prévenir maintenant, je t’en aurais voulu de le faire au dernier moment. Je lui sourie. Parce que je vais devoir aller faire du shopping !


C’est vrai quoi, le climat ne devait pas tout à fait être le même qu’ici et puis tout prétexte est bon à prendre pour faire du shopping. Quoi que, j’en referais surement en Europe. C’est même certains. Je devrait plutôt commencer par m’acheter une nouvelle armoire…

    - Et c’est où précisément ? Dis moi Paris !


Je serra les mains de Dylan dans les miennes tout en sautillant à moitié sur ma chaise. On dirait une gamine de huit ans le jour de son anniversaire lorsqu’elle découvre qu’elle a eut la dernière poupée Barbie à la mode.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Jeu 18 Nov - 9:45

Heureusement pour Dylan, Kelsey n'insista pas sur le sujet "papa Donaldson" et fut d'accord avec le fait que cette journée devait leur appartenir et refléter leur retrouvailles. S'en étaient en quelques sortes puisque ça faisait bien longtemps qu'ils n'avaient pas partager un de ces moments qu'ils affectionnaient tous les deux, à Central Park, rien qu'elle et lui. Il fallait donc laisser le reste de coté et se consacrer aux bonnes nouvelles, ou à ce qui serait positif du moins. Et dans cette branche, Dylan avait une surprise. Il l'annonça en quelques mots à Kelsey et vit le visage de la jeune femme rayonner en moins d'une minute. C'était bien le signe qu'il avait visé juste en pensant l'emmener avec lui lors de ce voyage. Bien entendu, ceci était un voyage chez de la famille, et ils ne seraient probablement pas souvent seuls. Mais au moins, ils pourraient penser à autre chose qu'à Dolce, l'accident de voiture ou bien...quelque autres soucis qu'ils auraient en tête.

KELSEY - Ca serait avec plaisir ! J’ai toujours voulu aller en Europe en plus ! À part le voyage à Miami, que je préférerais oublier, je n’est jamais quitté New York et donc encore moins l’Etat.

C'est sûr que le voyage à Miami n'était pas un très bon souvenir. Encore une fois à cause de cet accident de voiture, ils n'avaient pas pu en profiter pleinement et c'était réellement dommage. Peut être qu'aller en Europe leur permettrait de se rattraper. D'autant plus qu'ils bougeraient pas mal et ne resteraient pas dans une seule ville. Kelsey ne le savait probablement pas, mais la famille de Dylan, du coté de sa mère, était assez grande et étendue un peu partout dans le monde, bien que la plupart de trouve aux Etats-Unis. Donaldson caressa la main de sa petite amie en esquissa un sourire, ravit que sa proposition soit acceptée avec tant d'enthousiasme de sa part. Il la voyait sourire, et c'était déjà un beau cadeau.

KELSEY - Je pense que c’est pile ce qu’il me faut. Mais alors, tu as bien de fait me prévenir maintenant, je t’en aurais voulu de le faire au dernier moment. Parce que je vais devoir aller faire du shopping !


Ah la revoilà la Kelsey pleine de vie qui fait des projets et qui se réjouit de ce qu'elle allait faire dans les jours prochains. Dylan ne pu s'empêcher de rire en la voyant déjà déambuler dans les magasins à la recherche de vêtements chauds. Qui sait si ils arriveraient à fermer la valise !

DYLAN - Attends au moins que j'ai la confirmation pour acheter quoi que ce soit ! Même si ça peut te servir ici..j'veux pas que tu sois déçue.

Oui car il lui fallait encore attendre ce que sa famille en Europe en pensait bien que Dylan était pratiquement sûr qu'il n'y aurait pas de problème. Il n'y allait pas souvent. Et pour tout dire, ça faisait bien 5 ans qu'il n'avait plus vu son oncle ou sa cousine..

KELSEY- Et c’est où précisément ? Dis moi Paris ! Dylan sourit et répondit de façon posée.
DYLAN - Ma cousine habite tout près de Paris. On y passera sûrement une journée. Mais c'est surtout mon Oncle Ben que j'aimerai aller voir. Il habite Dublin. Je sais que l'Irlande ça parait moins...idyllique, mais ça fait un bail que je ne l'ai pas vu.

Un groupe de quatre personnes passèrent devant eux et Dylan les suivit des yeux. En reposant son attention sur Kelsey, il jugea qu'il était temps de bouger un peu. Tous deux avaient terminés leurs petit goûter improvisé, et le vent était assez frais.

DYLAN - Tu veux rentrer ?


Elle devait bien savoir qu'ils iraient chez lui. C'était encore là une de leurs habitudes. Puisque Donaldson habitait seul, ils étaient certes plus tranquille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   Sam 20 Nov - 0:07

Décidément j’avais bien fait d’appeler Dylan hier pour lui proposer de se voir cette après midi. Je m’étais imaginé un tas de scénario tous aussi catastrophiques les uns que les autres. Mais heureusement, même si la discussion avait été quelque peu mouvementée, les choses semblaient peu à peu rentrer dans l’ordre. Et l’annonce qu’il venait de me faire ne pouvait que me ravir. C’était comme si on m’offrait une autre chance de prendre un nouveau départ loin de New York et de tous les problèmes qu’il y avait ici. Il fallait que je me m’éloigne un peu de toute cette atmosphère négative dans laquelle je m’étais enfermée.

« Attends au moins que j'ai la confirmation pour acheter quoi que ce soit ! Même si ça peut te servir ici..j'veux pas que tu sois déçue. »

    - Oui, tu as sans doute raison mais ça fait longtemps que je ne me suis pas adonnée au plaisir de faire du shopping et comme tu dis, ça peut resservir ici. Je lui adressa un fin sourire. Et tu le saura quand ?


Je ne voulais pas paraître impatiente mais en réalité il s’agissait bien de cela quand même. J’allais certainement penser à ce voyage presque tout le temps jusqu’à notre départ. Et c’était une bonne chose parce que je ne penserais plus à ce qui pourrait m’affecter. Même si mes sentiments et ressentiments restaient là quelques part en moi. Mais temps que j’étais avec Dylan, je ne voulais plus y penser.

« Ma cousine habite tout près de Paris. On y passera sûrement une journée. Mais c'est surtout mon Oncle Ben que j'aimerai aller voir. Il habite Dublin. Je sais que l'Irlande ça parait moins...idyllique, mais ça fait un bail que je ne l'ai pas vu. »

Il avait dit Paris. Même pour une journée, je serais heureuse d’y aller. Quant à l’Irlande, ça m’allait très bien aussi. Il faudrait par contre, que je me prennent des vêtements chauds.

    - Même une journée ça me va ! Je lui sourie. Quant à Dublin, ce n’est pas si mal comme ville. Et il y a plein de Pub en Irlande.


Au fil de notre discussion je ne remarqua pas que les gens autours de nous se faisaient un peu plus rare que tout à l’heure. J’étais trop prise par l’attention que je portais à Dylan. Mais quand je leva les yeux, je m’aperçue que le groupe de fille n’était plus là. Et je vis également le jeune couple de tout à l’heure se lever pour quitter Central Park. Le vent avait aussi fait son apparition me provoquant quelques grelottement.

« Tu veux rentrer ? »

    - Oui, j’aimerais bien.


On quitta notre table, main dans la main nous dirigeant vers la sortie du parc. Ont rejoignit la voiture en quelques minutes. Je m’installa côté passager. Ma place préféré ces derniers temps… Puis ont arriva chez Dylan. Le chauffage était agréable lorsqu’on arrivait de dehors. Je me débarrassa des mes affaires et me tourna vers Dylan.

    - Il fait bon chez toi. On est quand même mieux ici que dehors.


Enfin peu importait vraiment où on se trouvait du moment que nous étions ensemble. Puis je jeta un coup d’œil alentour, rien n’avait vraiment bougé depuis la dernière fois où j’étais venue. Ce qui avait un côté rassurant.

Je m’avança vers Dylan et vint me blottir contre lui. Il avait beau faire chaud chez lui, c’était à cet endroit que je me sentais le mieux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I hope I don't hurting you anymore   

Revenir en haut Aller en bas
 

I hope I don't hurting you anymore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ••• Uptown :: Central Park-