AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Ask Me How I Am » feat Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: « Ask Me How I Am » feat Dylan   Sam 18 Sep - 4:31


    « Has nobody asked you how you are?
    You look like you might not last the day...»

      Ask me how I am - Snow Patrol

Dylan Donaldson & Juliet M.Donovan
Ask me how i am

.



La journée de nos deux protagonistes s’étaient passés de deux manières complètement différentes. D’un coté, nous avons Dylan fraichement revenu de Miami ou il a passé une dizaine de jours en compagnie de sa copine Kelsey et d’autres étudiants de la faculté. Il s’est plutôt détendu lors de ce séjour, et à surtout essayé d’être présent pour Kelsey après le tragique accident qu’elle avait vécut. Il est revenu de Miami avec les mêmes questions en têtes et n’a toujours pas eu ses réponses : Le droit ça ne lui plait pas, relation difficile avec son père et son frère, sa relation avec Kelsey qui n’est pas au top niveau, Dolce qui lui fait la gueule, … Il n’est pas totalement serein. De l’autre coté, nous avons Juliet, jeune femme dynamique qui a passé ses vacances à ne rien faire… enfin à part sortir, sortir et sortir… Elle profite avant la rentrée…

Dylan avait passé sa soirée avec Kelsey avant d’en partir. Au lieu de rentrée chez lui, il a préféré s’arrêter dans un bar. Là, il était installé au comptoir, sirotant son verre, le regard vide. On pouvait clairement deviner que ce jeune homme était préoccupé, voir paumé. Ce qu’on ne pouvait pas deviner, c’était le nombre de verre qu’il avait ingurgité… Le bar était plutôt calme, il n’y avait plus trop de monde à cette heure-ci. Mais ce n’était sans compter l’arrivée de notre chère Juliet.

Comme à son habitude, la jeune femme dynamique déboula dans le bar. Elle avait le sourire aux lèvres, et donnait l’impression que la vie était facile. Elle s’avança devant le comptoir et s’assit à quelques places de Dylan. Le jeune homme lui adressa à peine un regard, trop occupé à penser. La le gérant arriva et elle monta presque sur le comptoir pour le saluer.

JULIET – Hey Bob, comment ça va ce soir ?
BOB – Bien, comme tu peux le voir c’est calme ce soir… et toi Beauté ?
JULIET – La routine, pote, sortie, mec et maintenant toi, tu sais que j’adore cet endroit !
– lui dit-elle en souriant. Bob sourit et lui offrit un verre.
JULIET – Sers-moi comme d’habitude, je commence en douceur ce soir.

En attendant que son verre lui soit servi, elle se retourna pour regarder qui il y avait dans le bar. Il y avait un groupe de jeune, avec en majorité des filles. Ce n’était pas tellement son truc, elle préférait la compagnie des mecs. A sa gauche, il y avait deux mecs qui discutaient, et avaient apparemment quelques verres – voir bouteille – dans le nez. Un autre groupe de jeune jouaient au billard, il y avait quelques personnes aux tables, mais rien de bien intéressant pour elle. Soudain son regard se posa sur un jeune homme… ce jeune homme était Dylan. Il avait toujours la même pause quand Bob la sortit de ses pensées en lui donnant son verre. Elle ne pouvait détacher ses yeux de ce jeune homme. Étant de nature sociable, elle décida de le sortir de ses pensées, et de voir si c’était LA personne avec qui elle allait passé le reste de sa soirée. Mais elle n’en doutait pas, même si ça allait être compliqué de s’incruster entre lui et son verre, elle allait y arriver. Elle était à quelques tabourets de lui, elle se rapprocha…

JULIET – J’peux m’asseoir ? - lui demanda-t-elle
Dylan hocha la tête, et but une gorgée de son verre. Juliet s’assit à ses cotés avec la ferme intention de le sortir de sa mélancolie.
JULIET – Moi c’est Juliet – lui dit-elle en souriant.
DYLAN – Dylan ! – Il avait prononcé son prénom avec un léger sourire, en réponse au sien, puis son visage se re-figea comme avant.
JULIET – Alors qu’est qui t’amène ici ?
DYLAN – Je n’pense pas que ça t’intéresserais Juliet… - Il termina son verre d’un trait.
JULIET – Détrompes – toi, je suis curieuse de tout. – Elle vit que son verre était vide et elle fit signe à Bob de le resservir. – Bob, tu ressers Dylan, je crois qu’il a besoin d’un autre verre.

Au départ, il ne voulait pas que la jeune femme lui commande un autre verre, il refusa dans un premier temps, avant de céder au sourire de Juliet, qui faut bien le dire, arrive à obtenir ce qu’elle veut…

[…]


Les deux jeunes gens avaient quittés le comptoir pour s’installer à une table un peu en retrait. On pouvait entendre le rire de Juliet raisonnait dans le bar. Elle avait réussi à sortir Dylan de sa morosité. Comment ? On ne le saura jamais, elle a surement du jouer de ses charmes pour dérider le jeune homme. Ce dernier avait le sourire aux lèvres, il souriait à chaque histoire que Juliet racontée. Elle avait vécut pas mal de chose, et était assez bonne narratrice – pour toutes sortes d’histoire. Dylan se contentait de l’écouter et de commenter les dires de la jeune femme. On pouvait voir qu’il passait un bon moment, il était à l’opposé du Dylan qu’on avait pu voir à l’arrivé de Juliet dans le bar. Ils ont aussi fait une partie de billard. Inutile de vous dire que la petite était assez douée vu le nombre d’heure qu’elle avait passé ici. Un de ses plaisirs était de battre les mecs, et c’était chose faite, elle pouvait ajouter Dylan à sa longue liste de gars battus au billard. Mais ce n’était que partie remise, elle lui devait bien une revanche.

Il était tard, et la soirée s’acheva… Juliet, en bonne séductrice, avait laissé son numéro à Dylan. Elle était persuadée qu’il allait s’en servir. Pourquoi ? Car grâce à elle, il avait passé une très bonne soirée. Elle l’avait sortie de sa déprime de début de soirée, et à l’écoute de ses rires, on pouvait en conclure qu’il s’était bien amusé. Tous deux rentrèrent chez eux, un à Downtown, et l’autre dans le Bronx… Chacun retourné à sa petite vie…


**************


Quelques jours plus tard, le téléphone de Juliet sonna, elle jeta un coup d’œil sur l’écran pour savoir qui l’a dérangé et vit un numéro inconnu. Elle décrocha et entendit Dylan…

DYLAN – Juliet, c’est Dylan, tu sais le… - il n’eut pas le temps de finir qu’elle le coupa.
JULIET – le mec déprimant que j’ai rencontré l’autre soir ? – Bien sûr elle était ironique.
DYLAN – C’est ça.. – ‘Mec déprimant’ ? c’était comme ça qu’elle le voyait ?
JULIET – Et donc qu’est qui t’arrive ? Tu veux passer une autre super soirée en ma compagnie ?
DYLAN - … - il rit – C’est un peu ça l’idée…
JULIET – Ok, alors on dit ce soir, même heure même endroit… Ne sois pas en retard !

Elle n’avait pas attendu qu’il répond pour raccrocher. Elle savait qu’il allait venir, sinon il n’aurait pas appelé.

Leur amitié avait commencé comme ça. Ils se retrouvaient certains soirs pour passer des soirées tranquilles ensembles. Ils se sont chacun confiés l’un à l’autre, bien sûr en gardant une part de mystère un "jardin secret". Dylan n’a toujours pas parlé de Juliet à Kelsey, il ne sait pas s’il doit le lui dire ou garder sa relation secrète avec la jeune femme. Kelsey est bien trop fragile en ce moment pour lui dire qu’il voit une autre fille. Il ne veut pas s’engueuler avec elle. Il aime bien passer ses soirées avec Juliet, car avec elle, il oublie ses problèmes. Il sait qu’avec elle, il peut être lui-même, et qu’elle ne le jugera pas. C’est son échappatoire, échappatoire à une vie ou trop de monde compte sur lui. Juliet ne compte pas sur Dylan, et ça lui fait un bien fou de savoir qu’elle n’attend rien de lui à part d’être de bonne compagnie...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Ask Me How I Am » feat Dylan   Mar 21 Sep - 2:06

Ce soir là où Dylan était accoudé au bar, le regard divaguant, il venait à peine de laisser Kelsey. Tous deux revenaient d'un voyage organisé par l'université, qui les avait menés à Miami. C'était en allant là bas que le jeune homme pensait changer les idées de sa petite amie, et se les changer aussi à lui même. L'année n'avait pas été de tout repos entre les disputes avec son paternel, la relation compliqué avec son frangin et sans oublier, ces dernières semaines, le retour de Dolce qui avait mit son couple et son passé au premier plan. Autant dire que tout ça ne faisait pas une bonne équation et Dylan avait grandement eu besoin de changer d'air. Le séjour à Miami s'était plutôt bien passé. Cependant, il en revenait avec la nette impression d'avoir encore des choses à régler. Il pensait même que ces petites vacances n'avaient fait que l'éloigner du pire, pour mieux l'en rapprocher. Autant dire que Donaldson n'avait pas tellement envie de sourire et c'était un visage gris qu'il affichait, assit au bar. Il réfléchissait. Ou du moins, il en donnait l'impression, puisque ses yeux étaient vides et il n'avait même pas le courage de penser à toutes les histoires qui l'attendaient dés le lendemain. Dolce, Kelsey, Ruben, les cours de droit qu'il n'affectionnait plus tant que ça, son père qui le pousserait inlassablement à continuer dans cette voie.. Rien n'annonçait un changement d'humeur pour ce soir. Et pourtant..

A l'entendre rire un peu plus tard dans la soirée, on aurait jamais cru qu'il était entré dans ce bar avec une tête d'enterrement. Mais le sourire, il ne pouvait que l'avoir face à Mademoiselle Donovan. Il venait tout juste de faire sa rencontre. Un petit bout de femme, blonde avec de grands yeux clairs et expressifs. Un petit bout de femme qui avait réussit, en quelques phrases, à lui changer les idées. Pouvoir parler à quelqu'un sans que les choses s'enveniment et surtout, pouvoir en parler avec légèreté sans être jugé, ça faisait un bien fou. Et cette oreille attentive, autant que ce sourire rayonnant et cette gaieté formidable, il l'avait trouvé chez Juliet. Elle dégageait un tel contraste avec les sombres pensées qu'il avait eu avant de la rencontrer, qu'il avait eu bien du mal à se séparer d'elle cette nuit là. Il du pourtant le faire, mais il prit soin d'enregistrer son numéro de téléphone avant de rentrer, chez lui, cette fois. Un moment comme ça avait réussi à lui redonner le moral, à ne pas le faire cogiter sur la suite, et il en avait bien besoin.

Bien entendu, Dylan voyait Juliet comme une personne à ajouter à sa vie. Il ne comptait remplacer personne, car malgré tous les soucis qui se présentaient à lui, il y avait des choses qu'il ne voulait absolument pas changer. Kelsey faisait partie de sa vie, Ruben aussi.. il fallait seulement qu'il laisse les choses aller mieux. Juliet...Juliet était son échappatoire. Sa façon à lui d'éviter de trop se confronter à la réalité.

Plusieurs jours après leur première rencontre, en soirée, Dylan était seul dans sa chambre et il se demandait encore comment il pourrait supporter une autre année avec pour principales compagnies, ses notes de cours, ses bouquins de droit tous plus lourds les uns que les autres, et son téléphone. Kelsey était occupée de son coté, tout le monde semblait plongé dans les bonnes résolutions de la rentrée universitaire...ou peut être pas tous. Cela faisait un moment maintenant qu'il avait prit l'habitude d'appeler Juliet lorsqu'il voulait voir autre chose que ses cahiers, ses stylos et son ordinateur portable. Avec elle, il changeait d'atmosphère l'espace de quelques heures, et encore ce soir, il n'hésita pas. Il enfila son blouson et sortit immédiatement en souriant, déjà ravit de la tournure qu'allait prendre cette soirée. Avant d'aller chez Melle Donovan, il s'arrêta faire une course. Un petit coup de folie qui ne ferait qu'agrémenter la bonne humeur des deux amis. Peu après, il sonna à sa porte, sans même qu'elle ne soit au courant de sa venue. Ce n'était pas la première fois qu'il venait à l'improviste, et toujours, Juliet l'avait accueillit à bras ouvert. La jeune femme ouvrit la porte et Dylan se contenta de sourire, laissant plâner un silence qui disait clairement et distinctement "Tu ne m'attendais pas...mais je sais ça t'est complètement égal ! Let's go !". Puis, il prit tout de même la parole, en sortant une bouteille de champagne de derrière son dos.

DYLAN - J'ai pensé qu'on pourrait trinquer. A quoi j'en sais rien.. Mais j'suis certain que tu manquera pas de trouver quelque chose !

Donaldson n'avait pas sa mine déprimée, et pour cause..il savait qu'il allait encore une fois bien rire en écoutant les anecdotes de Juliet, ou en la battant aux cartes, ou à un jeu qu'il ne connaissait peut être même pas avant d'entrer. Quand ils étaient ensemble, rien ne pouvait les déranger. Et si l'ambiance redescendait lorsque Dylan commençait à parler de ses tracas, il était sûr que Juliet saurait avoir les mots, et le sourire pour changer ça.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Ask Me How I Am » feat Dylan   Mer 22 Sep - 0:45

La rentrée pour Juliet n’était pas encore d’actualité. En tant qu’étudiante en médecine, elle avait encore deux semaines de répits avant de reprendre les cours. La jeune femme avait pleinement profité de ses semaines de vacances pour rattraper les fêtes qu’elle avait raté quand elle devait réviser ses partiels. Elle était dans un domaine assez hard ou on doit obligatoirement réviser pour réussir. Certes, elle avait des facilités, mais ce n’était vraiment pas de tout repos. La règle d’or d’un étudiant en médecine est de ne pas sortir, de rester le nez dans ses bouquins et d’apprendre par cœur les parties du corps. Pour Juliet, ce n’était pas tellement la définition qu’elle appliquait. Pour elle, un travail régulier était la clé du succès. Ayant un tempérament assez « fofolle », il fallait impérativement qu’elle sorte de temps en temps pour s’aérer l’esprit. Puis pour apprendre les parties du corps humain quoi de mieux que de faire la rencontre d’un beau jeune homme avec une anatomie parfaite ? Et qui dit rencontres, dit sorties. Donc c’était impossible pour elle, de rester renfermer pendant ses neuf mois de cours. Elle avait tout de même limité ses soirées, et avait donc profité des vacances pour rattraper le temps « perdu » à réviser.

C’était lors d’une de ses soirées qu’elle fit la connaissance de Dylan. Elle avait été attirée par lui. Attirée, car il dégageait une onde triste, vide. Juliet est le genre de fille à être séduite par ce type de garçon. Des garçons qui ont un vécut plus ou moins difficile, voir qui sont blessés. En général, ce genre de mec sont ceux qu’on qualifie de « Bad-Boy » car ils font tout pour ne pas montrer qu’ils sont blessés, pour ne pas qu’on aperçoit leurs sentiments ou leurs part de sensibilité. Mais avec Dylan, c’était totalement différent. Il était différent d’eux. Il n’avait pas hésité à se confier à elle quand il en avait eu besoin. Juliet avait apprécié cette marque de confiance qu’il lui avait donnée. Et c’était sur cette différence, ce petit truc en plus, qui lui faisait apprécier encore plus Dylan.

La première fois qu’elle l’a vu, il était accoudé à un bar en train de boire. Elle l’avait accosté et ils avaient passé le reste de la soirée ensemble à rire. Rien de plus. Une soirée banale entre amis dira-t-on, même si à cette époque, ils venaient à peine de se rencontrer. Plus tard, Juliet avait revu Dylan. Elle aimait bien trainé avec lui. Rien que le fait d’être ensemble suffisait à la jeune femme pour se sentir bien. Juliet avait invité Dylan à mainte reprise chez elle, enfin invité, il était souvent venu de lui-même. Mais ça ne déranger en rien Juliet, elle lui avait dit d’entrée de jeu « Tu viens quand tu veux. ». Et on peut dire que le jeune homme avait bien assimilé cette phrase.

La jeune femme était seule chez elle. Pour une fois, elle n’avait rien prévu de sa soirée. Elle avait même pensé à louer des DVD pour se faire une petite soirée calée chez elle. Oui, j’ai bien dit louer. Juliet ne télécharge pas, enfin ça dépends des trucs. Mais pour les films, elle préfère passer par la location, comme ça elle est sûre d’avoir un film de qualité, avec les bonnes voies (et accessoirement le bon film, si vous voyez ce que je veux dire...). Donc dans l’après-midi, elle avait fait un tour chez le loueur du coin de sa rue et avait passé 1h30 dans le magasin à lire les synopsis des DVD. Elle en avait prit trois : Mr Nobody pour le film dit triste, Shutter Island pour le psychologique, et un dernier pour le rire avec Yes Man. De retour chez elle, elle avait passé quelques coups de fils à ses copines, histoire de se tenir informer des derniers potins à la mode. Elle était friande de ce genre de nouvelles, ça la faisait toujours rire de savoir qui a couché avec qui, qui trompe qui… Histoires banales de jeunes de son âge.

Alors qu’elle était en train de danser sur Undisclosed Desires, une chanson du groupe Muse, sa sonnette retentit. Malgré le haut volume sonore, elle entendit le brut crispant de sa sonnerie. Elle regarda l’heure sur son portable, et prit un air étonné. Elle ne savait vraiment pas qui pouvait sonner à sa porte à cette heure-ci… mais elle s’empressa d’aller ouvrir pour voir qui était l’invité mystère de la soirée. A son sourire, on pouvait deviner que c’était une bonne surprise.

DYLAN - J'ai pensé qu'on pourrait trinquer. A quoi j'en sais rien.. Mais j'suis certain que tu manqueras pas de trouver quelque chose !

Le jeune homme avait même prévu une bouteille de champagne pour la soirée. Ce qui fit d’autant plus sourire Juliet. Elle le laissa rentrer et referma la porte.

JULIET – Entre nous, tu crois vraiment qu’on a besoin d’une raison pour trinquer ?! – Elle lui fit un regard interrogateur avant de prendre un air plus complice. – Mais si tu veux vraiment une raison, je t’en énumérerai plusieurs et tu choisiras laquelle est la mieux pour ce soir... – lui dit-elle en lui faisant un clin d’œil. – Allé, donne moi cette bouteille, j’vais la mettre au frais, et toi, mets toi à l’aise, enfin t’a même pas besoin que je te le dise, tu fais comme chez toi... – Elle partit dans la cuisine pour ranger la bouteille dans le frigo en attendant un moment plus propice pour la boire. Ils n’allaient pas commencer leur soirée par se souler, ce n’était pas le but. Elle revint dans son petit salon, et elle baissa le volume de sa chaine hifi avant de s’installer sur le canapé à coté de Dylan qui s’était déjà assit. - Tu tombes plutôt bien, j’allais me faire une soirée DVD, mais si tu as quelques choses d’autres à me proposer, je suis partante.

Comme toujours enfaite, il en fallait peu à Juliet pour la convaincre de passer une bonne soirée. Et Dylan pouvait lui proposer tout et n’importe quoi, elle dirait certainement oui. Oui, car en sa présence, elle savait qu’elle passerait quoi qu’il arrive une bonne soirée...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Ask Me How I Am » feat Dylan   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Ask Me How I Am » feat Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬THE BRONX▬ :: •••The Bronx :: Résidences :: Studio de Juliet M.Donovan-