AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La ville de New York

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Fondatrice•• Sweet & Charming Girl

Mes messages : 2102
Je suis né(e) le : 29/04/1989
Inscrit le : 30/07/2009
Age : 28
J'habite à : Manhattan
Je suis : avocate
Avatar : Sophia Bush


Open yours eyes
Age de votre perso: 27 ans
Relations:
RP: OPEN

MessageSujet: La ville de New York   Mar 13 Oct - 4:53


Bienvenue à
New York



Fiche d'identité



____ Coordonnées : 40° 43′ Nord et 74° 00' Ouest
____ Superficie: 1 214 km²
____ Population: 8 143 200 hab.
____ Densité: 10 292 hab./km²



    New York, officiellement City of New York, autrement connue sous les noms et abréviations de New York City, NY ou encore NYC, est une ville du Nord-Est des États-Unis, située à l'extrémité sud-est de l'État de New York, sur la côte atlantique. La commune s'étend sur cinq circonscriptions administratives appelées « Boroughs » : Manhattan, Brooklyn, Queens, The Bronx et Staten Island.


    New York regroupe aujourd'hui l'ensemble des critères caractéristiques d'une ville mondiale, et est même considérée parfois comme « la capitale du monde ». Si elle n'est plus la capitale fédérale des États-Unis depuis plus de deux siècles], New York n'en est pas moins la ville la plus peuplée du pays avec 8 214 426 habitants et un centre décisionnel, économique et culturel majeur.


    Au cœur de la mégalopole du BosWash et d'une agglomération de 18 818 536 habitants qui s'étend sur trois États (l'État de New York, le New Jersey et le Connecticut), son aire urbaine compte en 2009, 25 933 312 habitants. New York accueille des institutions d'importance mondiale. On peut notamment citer le siège de l'ONU, le New York Stock Exchange, mais aussi de nombreux sièges de multinationales et des centres culturels et universitaires tels que le Metropolitan Museum, le MoMA, le Lincoln Center ou l'Université Columbia et l'Université de New York.


New York est jumelée avec les villes suivantes :



  • Tōkyō, Japon (1960)
  • Pékin, Chine (1980)
  • Madrid, Espagne (1982)
  • Le Caire, Égypte (1982)
  • Saint-Domingue, R. dominicaine (1983)


  • Rome,Italie (1992)
  • Budapest, Hongrie (1992)
  • Jérusalem,Israël ou Territoires palestiniens (1993) (New York est jumelé avec la municipalité de facto israélienne de Jérusalem)
  • Londres, Royaume-Uni (2001)
  • Johannesburg, ]Afrique du Sud (2003)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
avatar

Fondatrice•• Sweet & Charming Girl

Mes messages : 2102
Je suis né(e) le : 29/04/1989
Inscrit le : 30/07/2009
Age : 28
J'habite à : Manhattan
Je suis : avocate
Avatar : Sophia Bush


Open yours eyes
Age de votre perso: 27 ans
Relations:
RP: OPEN

MessageSujet: Re: La ville de New York   Mer 7 Avr - 3:33


L'histoire de
New York



      ••• L’ère pré-coloniale (jusqu'à 1524);
      .

    L'histoire précolombienne des États-Unis est une période encore mal connue. Si les fouilles archéologiques donnent de précieux renseignements aux chercheurs, l'absence presque totale de sources écrites complexifie grandement leur travail. À ce jour, les historiens ne sont pas en mesure de dater avec précision l'arrivée des premiers hommes dans le nord-est des États-Unis, et, a fortiori, sur le territoire de l'actuelle New York. Les scientifiques estiment que ce premier peuplement pourrait remonter à environ 10 500 avant Jésus Christ.

    Avant l'arrivée des Européens, le territoire de l'actuelle New York était peuplé par des Amérindiens Lenapes qui appartenaient au groupe linguistique des Algonquins. Différents sous-groupes occupaient cet espace. Les Manates vivaient sur l'île de Manhattan, les Canarsies, à l'est de Brooklyn, les Matinecocks et les Rockaways, dans le Queens. Cette ancienne présence amérindienne se manifeste encore aujourd'hui dans la toponymie de New York. Par exemple, le nom "Manate" se retrouve aujourd'hui dans "Manhattan", Canarsie est un quartier de Brooklyn, proche de l'aéroport international John Fitzgerald Kennedy. On retrouve également des références à ces peuples dans des noms d'entreprises, comme l'Hôtel Algonquins, situé dans le centre de Manhattan.



      ••• La Nouvelle-Angoulême (1524-1610);
      .

    En 1524, le navigateur italien Giovanni da Verrazano, missionné par le roi de France François Ier, fut le premier Européen de la Renaissance à explorer le territoire de l'actuelle New York, qu'il baptisa Nouvelle-Angoulême, en l'honneur de son mécène.


    Voici comment il rendit compte de sa découverte au souverain français :


    « Nous trouvâmes un site très agréable situé entre deux petites collines qui le dominaient. Au milieu, une très grande rivière courait jusqu'à la mer. Son embouchure était profonde; à marée montante, nous y avons trouvé huit pieds, et n'importe quel navire à pleine charge remonterait jusqu'au fond de l'estuaire. Ayant mouillé près de la côte en lieu bien abrité, nous ne voulions pas nous aventurer dans cette embouchure sans l'avoir reconnue. Remontant la rivière avec le petit bateau, nous pénétrâmes dans le pays que nous trouvâmes fort peuplé. Les gens sont presque semblables aux autres, vêtus de plumes d'oiseaux de couleurs variées. Ils venaient à nous gaiement, en poussant de grands cris d'admiration et en nous montrant l'endroit le plus sûr pour aborder. Nous remontâmes cette rivière jusqu'à une demi-lieue à l'intérieur des terres, endroit où nous vîmes qu'elle formait un très beau lac d'environ trois lieues de tour. Sur le lac allaient et venaient sans cesse de tous côtés environ XXX petites barques montées par une foule de gens, passant des deux rives pour nous voir. Tout à coup, comme il est fréquent dans les navigations, un coup de vent contraire se leva de la mer et nous contraignit à regagner le bord. Nous quittions cette terre à regret, en raison de ses avantages et de sa beauté, songeant qu'elle n'était pas dépourvue de ressources appréciables, car toutes les hauteurs semblaient pourvues de minéraux. Cette terre fut appelée Angoulême, à cause de l'apanage que Votre Majesté reçut lorsqu'elle était en moindre fortune, et le golfe formé par cette terre, Sainte Marguerite, du nom de votre sœur, qui l'emporte sur les autres dames par sa discrétion et son esprit. »
    — Extrait du Manuscrit Cèllere conservé à la bibliothèque John Pierpont Morgan de New York


    Aujourd'hui, le nom du pont Verrazano-Narrows (en anglais Verrazano-Narrows Bridge), qui relie Brooklyn et Staten Island, rend hommage à cet aventurier.



      ••• La Nouvelle-Amsterdam et la Nouvelle-Néerlande (1609-1664);
      .

    En 1609, la Compagnie des Indes orientales engagea l'explorateur anglais Henry Hudson afin qu'il tentât de découvrir une nouvelle route maritime vers les Indes. Hudson explora la côte est des États-Unis dans l'espoir de trouver un passage vers l'Orient. Il entra notamment dans la baie de New York et remonta le fleuve qui porte aujourd'hui son nom jusqu'à Albany, avant de se rendre compte qu'il ne pourrait pas atteindre les Indes par ce chemin.

    Si Hudson ne parvint pas à découvrir un passage vers les Indes, il contribua néanmoins à intéresser les Néerlandais à la région par le journal de bord et les nombreuses descriptions qu'il rapporta.

    Le sud de Manhattan en 1660, à l'époque de la Nouvelle-Amsterdam.L’installation de colons européens débute en 1624 avec l'établissement de quelques familles en quatre points prédéterminés par la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales de la colonie de la Nouvelle-Néerlande. La compagnie avait surtout l'intention de profiter de la traite des fourrures et l'implantation des colons visait à rendre les prétentions néerlandaises au territoire effective. Les colons avaient ainsi été assignés à l'île de Nuten Eyland (Governors Island) alors que les agents de la compagnie entreprenaient de construire le Fort Amsterdam sur la pointe sud de Manhattan. Lorsqu'il fut jugé impraticable de soutenir quatre établissements avec une poignée de colons, ceux-ci furent rapatriés entre 1625 et 1626 au pourtour du nouveau fortin de bois et ainsi la « Nouvelle-Amsterdam » (Nieuw-Amsterdam) venait à naître. L'année 1626 marque aussi le rachat de l'île de Manhattan aux Amérindiens par le nouveau directeur de la colonie Pierre Minuit, plus précisément au clan lenape des Manhattes (ou Manates) du groupe Wappinger, pour l'équivalent de 60 florins néerlandais en verroterie et autres colifichets (soit environs 700 € de valeur marchande actuelle — et non pas 24 $). Mais sachant que ces peuples n'avaient pas la notion de propriété foncière permanente, on peut s'interroger sur la portée du geste, ou son contexte.

    Le 11 mai 1647, Pieter Stuyvesant fut nommé directeur-général de la colonie pour remplacer Willem Kieft, dont l'administration s'était attiré les foudres des colons depuis que les relations avec les autochtones avaient dégénéré en de violents affrontements durant les années 1640. Stuyvesant prôna une orthodoxie religieuse pour rétablir l'ordre dans sa colonie, en imposant des restrictions sur les mouvements et sur la consommation d'alcool, mais dans un climat très tendu, il n'obtint que la haine des habitants de sa colonie, alors que les Anglais devenaient de plus en plus pressants. En mars 1664, le roi Charles II d'Angleterre offrit virtuellement la totalité de la Nouvelle-Néerlande à son frère, le Duc d'York. Les Anglais conquirent ainsi la colonie au cours de la même année, et un nouveau chapitre de l'histoire de la ville débuta, suite à l'échec des Néerlandais à retenir la colonie.



      ••• Le New York anglais (1664-1776);
      .

    La Nouvelle-Amsterdam fut rebaptisée New York en l'honneur de Jacques II d'Angleterre, Duc d'York qui avait acquis le territoire de son frère. Le colonel Richard Nicolls devint ainsi le premier gouverneur britannique de la ville de New York. Cependant, une nouvelle guerre contre les Néerlandais fut déclenchée en 1672. Les Anglais furent contraints de céder leur colonie nouvellement acquise aux Provinces-Unies lorsqu'une flotte hollando-zélandaise se présenta devant la colonie en 1673. Ceux-ci la rebaptisèrent Nieuw Orange en 1673, avant de devoir céder de nouveau la Nouvelle-Néerlande au Traité de Westminster concluant ainsi la Troisième Guerre anglo-néerlandaise.


    En 1754, l'Université Columbia fut fondée dans le quartier de Lower Manhattan sous le nom de King's College grâce à une charte accordée par le roi George II. La présence des troupes britanniques dans la ville irrita progressivement les New-Yorkais, dont la colère fut amplifiée par deux lois commerciales votées par le parlement britannique: le Sugar Act en 1764 puis le Stamp Act en 1765. Pour contrer ces mesures discriminatoires pour les treize colonies du continent, le Stamp Act Congress fut tenu à New York le 7 octobre 1765, et les Fils de la Liberté commencèrent à se manifester. La révocation du Stamp Act apaisa provisoirement les relations en 1766, mais les Townshend Acts de 1767 donna lieu à des affrontements entre les civils et les soldats. Les incidents de la Boston Tea Party en décembre 1773 inspirèrent New York qui connut sa propre Tea Party le 22 avril 1774. Les tensions s'apaisèrent provisoirement pendant quelques années, mais la menace de George Washington de couper les liens entre New York et les autres colonies en cas de domination britannique conduisit la ville dans la guerre d'indépendance, au même titre que le reste des futurs États-Unis.



      ••• New York au cœur de la guerre d'indépendance (1776-1783);
      .

    New York représentait un enjeu majeur dans la guerre d'indépendance étant donné son importance pour le royaume britannique. George Washington apporta ainsi son soutien à la ville dès 1776, notamment en y apportant la déclaration d'indépendance pour encourager ses hommes. Cependant, les troupes américaines, trop peu nombreuses face à celles de l'armée britannique dirigée par William Howe furent progressivement repoussées entre août et octobre, ce qui poussa Washington à se retirer le 16 octobre. New York tomba ainsi aux mains des Britanniques, et ce durant la totalité du conflit, c'est-à-dire de 1776 à 1783. En effet, ce n'est que lors de la signature du traité de Paris, mettant fin au conflit le 3 septembre 1783 que l'indépendance de la ville fut acquise, en même temps que celle du pays. Washington retourna ainsi victorieux à New York le 4 décembre. Ce même George Washington fut investi Président des États-Unis au Federal Hall en 1789, alors que New York était la capitale du pays.



      ••• L'émergence de la ville (1783-1919);
      .

    En dépit de la perte de son rôle de capitale fédérale, et de capitale de l'État de New York, la ville de New York connut une croissance exponentielle entre 1790 et 1820, en voyant sa population passer de 33 000 à 123 706 habitants. Elle devint ainsi la plus grande ville du pays. La ville fut également dynamisée par l'arrivée d'immigrés au début du XIXe siècle, ainsi que par l'application du Commissioners' Plan de 1811 qui définisait un système routier traversant la totalité de l'île de Manhattan. L'essor du New York Stock Exchange puis l'ouverture du canal Érié en 1819, sous le mandat de DeWitt Clinton affirma la domination du port de New York, et fit de la ville la première place commerciale des États-Unis. Le contexte favorable amena l'aristocratie et les riches marchands de la ville à exiger la construction d'un grand espace vert; c'est dans ce contexte que les travaux de construction de Central Park débutèrent en 1857.

    Seule la Guerre de Sécession qui eut lieu entre 1861 et 1865 vint émailler la prospérité de la ville. Les habitants de la ville, pour la plupart des commerçants, ne désiraient pas se lancer dans le conflit, étant donné qu'ils entretenaient des relations commerciales avec les États confédérés d'Amérique. Mais lorsque le président Abraham Lincoln instaura la première conscription pendant l'été 1863, les New-Yorkais réagirent dans la violence, durant les Draft Riots qui restèrent l'un des épisodes les plus violents dans l'histoire du pays, avec 105 civils tués.

    L'essor de la ville reprit immédiatement après la fin de la guerre civile, en dépit de la mainmise du Tammany Hall sur les institutions politique de la ville. Le domaine des arts connut un véritable développement à la fin du XIXe siècle, avec la création du Metropolitan Museum of Art, du Carnegie Hall, ou encore du New York Botanical Garden. L'inauguration de la Statue de la Liberté en 1886 fit de New York un symbole de la liberté pour les millions d'immigrés en provenance d'Europe; en effet, sur 23 millions d'Européens arrivés aux États-Unis entre 1880 et 1919, 17 millions environ ont débarqué à New York, et la plupart y sont restés..



      ••• L'apparition d'une ville mondiale (1919-2001);
      .

    Le XXe siècle marqua véritablement l'ascension de New York vers le rôle de ville mondiale, en ce sens que la ville devient un centre culturel, décisionnel et financier de premier plan. L'extraordinaire aventure architecturale débutée à la fin du XIXe siècle a posé la première pierre du développement de l'architecture moderne, avec notamment le début de l'ère des gratte-ciel, qui fleurissent aujourd'hui littéralement dans toutes les grandes villes américaines. Dans le domaine politique et économique, la domination de New York s'est manifestée avec la Bourse et l'essor de Wall Street, ainsi qu'avec les grandes entreprises financières basées dans la ville. L'obtention du siège de l'ONU en 1949 a également joué un rôle déterminant dans le développement de Big Apple.

_________________


Dernière édition par Amber Hamilton le Mer 7 Avr - 4:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
avatar

Fondatrice•• Sweet & Charming Girl

Mes messages : 2102
Je suis né(e) le : 29/04/1989
Inscrit le : 30/07/2009
Age : 28
J'habite à : Manhattan
Je suis : avocate
Avatar : Sophia Bush


Open yours eyes
Age de votre perso: 27 ans
Relations:
RP: OPEN

MessageSujet: Re: La ville de New York   Mer 7 Avr - 3:47


      ••• Symboles et surnoms;
      .

    Le drapeau de New York porte les mêmes couleurs (sur des barres aux dimensions égales) que le drapeau des Provinces-Unies tel qu'il était utilisé en 1625, l'année où Manhattan fut colonisée. En son centre est reproduit, en bleu, le sceau de la ville. Sur ce dernier figurent plusieurs éléments symboliques: l'aigle représente l'État de New York. L'Amérindien évoque les premiers habitants de la région, tandis que le marin évoque les colons : leur évocation conjointe confère l'idée d'une union entre les deux peuples. Le castor fait référence à la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales. Le baril et la fleur font référence aux premiers temps de l'industrie new-yorkaise. Le moulin à vent est un rappel de l'histoire néerlandaise de New York. Quant à Eboracum, c'était le nom de la ville de York à l'époque romaine.

    En reportage à la Nouvelle-Orléans, John J. Fitz Gerald entendit les valets d'écurie appeler les champs de course de New York, « The Big Apple » (dans le sens the big apple = the biggest bet = le plus grand pari). Le terme lui plut et il donna comme titre à sa chronique Around the Big Apple. Dix ans plus tard, de nombreux musiciens de jazz commencèrent à utiliser le terme de Big Apple pour désigner New York, et plus particulièrement le quartier de Harlem (à Manhattan), considéré comme la capitale mondiale du jazz. Ils disaient qu'il y avait beaucoup de pommes sur les arbres du succès, mais que, quand vous sélectionnez New York City, vous sélectionniez LA grosse pomme. En 1971, cette expression prit toute son ampleur grâce à Charles Gillett (Président du NY Convention and Visitors Bureau) qui lança une campagne publicitaire sur le thème de la Big Apple. Celle-ci fut relayée par l'agence BBH London qui lança cette expression en Angleterre. Depuis, cette expression est devenue courante. 35% des Anglais affirment même qu'elle est typiquement anglaise et non d'origine américaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
avatar

Fondatrice•• Sweet & Charming Girl

Mes messages : 2102
Je suis né(e) le : 29/04/1989
Inscrit le : 30/07/2009
Age : 28
J'habite à : Manhattan
Je suis : avocate
Avatar : Sophia Bush


Open yours eyes
Age de votre perso: 27 ans
Relations:
RP: OPEN

MessageSujet: Re: La ville de New York   Mer 7 Avr - 4:26


La géographie de
New York






    La ville de New York est située sur la côte est des États-Unis d'Amérique, à l’embouchure du fleuve Hudson sur l’océan Atlantique, à mi-distance entre Washington, D.C. et Boston. Cette situation privilégiée est renforcée par la présence de l'affluent du Mohawk : New York est reliée aux Grands Lacs et aux Grandes Plaines. Elle comprend l’île de Manhattan, Staten Island, la partie ouest de l’île de Long Island, un quartier construit sur le continent (Bronx), et plusieurs autres petites îles, situées dans les bras de mer et dans la baie (Upper Bay et Lower Bay) : Roosevelt Island, Riker's Island (une prison), Prall's Island (réserve ornithologique), Liberty Island (statue de la Liberté), Isle of Meadow (réserve naturelle), Governors Island, Ellis Island, City Island, Ward's Island. Le territoire a été considérablement aménagé par les hommes, avec des extensions comme Battery Park City dans les années 1960 et 1970 ou des modifications profondes de la topographie, particulièrement à Manhattan.

    La superficie totale de la ville de New York est de 1 214 km², dont 785 km² de terres émergées et 429 km² d’eau. L'altitude maximale est de 124,9 m au-dessus du niveau de la mer, sur Todt Hill à Staten Island. La ville est située à une latitude de 40,714' et à une longitude de -74,006'


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
avatar

Fondatrice•• Sweet & Charming Girl

Mes messages : 2102
Je suis né(e) le : 29/04/1989
Inscrit le : 30/07/2009
Age : 28
J'habite à : Manhattan
Je suis : avocate
Avatar : Sophia Bush


Open yours eyes
Age de votre perso: 27 ans
Relations:
RP: OPEN

MessageSujet: Re: La ville de New York   Mer 7 Avr - 4:36


      ••• Climat;
      .

    La ville de New York est soumise à un schéma climatique typique de la zone nord-est de la côte atlantique, similaire à celui qui régit la côte nord-est de l'Asie. L'influence de grandes masses d'air combiné à la présence toute proche de l'océan concourent à accentuer les contrastes climatiques. On peut aussi noter que, bien que New York se trouve à une latitude de zone tempérée, ces conditions climatiques peuvent provoquer des ouragans, vagues de chaleur, tempêtes de neige ou violents orages, et d'un jour à l'autre, changer de temps de façon spectaculaire. Au cours d'une année normale, la courbe de température connaît d'importantes variations, pouvant aller de --25,5 °C en hiver à 41 °C en été, soit une amplitude de 65,5 °C.



    Le rythme des saisons à New York se définit de la manière suivante :


  • De décembre à mi-mars : janvier et février sont les mois les plus froids. Habituellement au lever du jour il fait --2 °C à --5 °C et l'après-midi +3 °C à +5 °C mais 2 à 3 hivers sur 10 les températures descendent au-dessous de --18 °C et ont même atteint --26 °C certains mois de février. New York reçoit des chutes de neige abondantes. Au cours de la saison il tombe en moyenne 60 à 90 cm de neige. Le temps est souvent très nuageux, il neige ou pleut généralement 10 à 12 jours par mois, mais une tempête de neige peut durer une semaine.


  • De mi-mars à mi-mai : le printemps est court. Les températures montent en flèche; de 7 °C l'après-midi à la mi-mars, on passe très rapidement à 14 °C en avril et 20 °C en mai. Les gelées matinales de mars (--1 °C) sont très vite remplacées par des matinées douces (5 °C en avril, puis 12 °C en mai). Cependant il pleut aussi fréquemment qu'en hiver : 11 à 12 jours par mois.


  • De mi-mai à octobre : un été long et chaud : 25 °C à 28 °C l'après-midi, 15 °C à 19 °C le matin. C'est le mois de juillet le plus chaud. Il arrive que les températures atteignent 35 °C et frôlent même les 40 °C à l'ombre, certains étés. New York est alors étouffant. L'été est très ensoleillé puisqu'on enregistre 65 à 70 pour 100 d'ensoleillement par rapport à la durée maximale d'insolation possible. Pendant cette saison, on observe une moyenne de 18 à 25 jours où la température dépasse 32 °C. Les tornades qui se produisent plutôt de fin mai à fin août sont très rares.


  • Novembre : un court automne de transition. Les températures chutent très rapidement, elles tombent à 10 °C l'après-midi et 3 °C le matin. Avec septembre et octobre, c'est le mois le plus sec. Mais, d'une façon générale, il n'y a pas de saison humide ou sèche. La répartition des pluies est sensiblement la même tout au long de l'année (75 à 100 mm chaque mois et 9 à 12 jours pluvieux chaque mois). Quant aux tempêtes de vent, on en observe 30 jours par an.


  • Effet Canyon: À Manhattan, l'urbanisation en hauteur a des effets erratiques sur le vent. On parle d'effet canyon - typique de Midtown et Uptown - lorsque le vent "rebondit" sur le sol et contre les flancs des gratte-ciel, et forme des colonnes d'air ascendant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
avatar

Fondatrice•• Sweet & Charming Girl

Mes messages : 2102
Je suis né(e) le : 29/04/1989
Inscrit le : 30/07/2009
Age : 28
J'habite à : Manhattan
Je suis : avocate
Avatar : Sophia Bush


Open yours eyes
Age de votre perso: 27 ans
Relations:
RP: OPEN

MessageSujet: Re: La ville de New York   Mer 7 Avr - 4:41


      ••• Géologie;
      .

    Le passé géologique de la région a permis la formation de l'archipel à la pointe de la baie, une des principales échancrures de la côte est des États-Unis. Les voies navigables larges et profondes et la longueur considérable du littoral ont facilité l'accès et le mouillage des navires. La situation de la ville, à l'embouchure de l'Hudson River, sa baie protégée, où débouchent plusieurs autres voies navigables, ont favorisé la croissance de New York et ont contribué à en faire l'un des principaux ports des États-Unis. Aujourd'hui, des cinq boroughs de New York, seul le Bronx est rattaché au continent.

    Il y a 17 000 ans, lors de la glaciation, le site de New York était recouvert par un glacier de 300 mètres d'épaisseur et le rivage en retrait de 160 km. La limite sud du glacier est signalée par une série de collines : la moraine frontale.

    De -17 000 à -13 000 ans. À la fonte des glaciers, la moraine frontale joua le rôle de digue et les vallées creusées par la glaciation (Hudson Est et Harlem River) se remplirent d'eau. Par la suite, la rupture du goulet de la moraine frontale ouvrit les lacs à la mer.

    De -13 000 à nos jours. La mer atteignit son niveau actuel, il y a 6 000 à 4 000 ans et donna au rivage l'aspect que nous lui connaissons.

    Remarque : Dans Isham Park, un petit parc au nord de Manhattan, se trouvent des affleurements de marbre formé à la période cambrienne, c'est-à-dire vieux de 450 millions d'années
    .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
avatar

Fondatrice•• Sweet & Charming Girl

Mes messages : 2102
Je suis né(e) le : 29/04/1989
Inscrit le : 30/07/2009
Age : 28
J'habite à : Manhattan
Je suis : avocate
Avatar : Sophia Bush


Open yours eyes
Age de votre perso: 27 ans
Relations:
RP: OPEN

MessageSujet: Re: La ville de New York   Mer 7 Avr - 4:44


Démographie de
New York



      ••• Évolution et répartition;
      .

    New York est la ville la plus peuplée des États-Unis, avec une population près de deux fois supérieure à la deuxième ville du pays, Los Angeles (4 097 340 habitants). Elle compte en effet 8 214 426 habitants en 2006[38], ce qui représente près de 40 % de la population de l'État de New York. L'agglomération new-yorkaise, qui s'étend sur les États du New Jersey, de New York, et du Connecticut rassemble quant à elle 21 millions d'habitants. 24 116 176 personnes vivent dans l'aire urbaine de New York, ce qui la place au deuxième rang mondial derrière Tōkyō au Japon. La densité moyenne atteint 10 194 habitants/km² : New York est la métropole la plus densément peuplée des États-Unis, loin devant San Francisco.

    Au milieu du XVIIIe siècle, New York est moins peuplée que Boston et Philadelphie. Mais le développement du commerce, de l'industrie et l'arrivée de millions de migrants européens provoquent un fort accroissement démographique au siècle suivant. La population new-yorkaise dépasse celle de Paris à la fin des années 1880 mais reste encore derrière Londres.
    Après la Seconde Guerre mondiale la population urbaine diminue à cause de la exurbanisation et des difficultés sociales. Le phénomène, qui touche la plupart des villes américaines, est particulièrement fort à New York qui perd 821 000 habitants entre 1950 et 1980, soit une baisse d'environ 10 %. Mais dans les dernières décennies du XXe siècle, la population augmente à nouveau. Ainsi, entre 1990 et 2000, la ville a gagné 685 714 habitants grâce à l'immigration. Certaines études estiment que New York pourrait atteindre entre 9,2 et 9,5 millions d'habitants en 2030.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La ville de New York   

Revenir en haut Aller en bas
 

La ville de New York

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ••• Everything about New York-